Abdallah Laroui et l’horizon moderniste

Le miroir de l’encre

Par Noureddine Mhakkak

I- Citation de Maxime Rodinson à propos d’Abdallah Laroui : « Il nous trace et il se trace un programme : approfondir ses déductions, enrichir son raisonnement, élaborer ses intuitions fût-ce en les critiquant. Cela suffit à remplir de nombreuses vies d’études et de méditations. Rendons-lui grâce de nous avoir montré le chemin».

II- On ne peut pas parler du grand penseur marocain Abdellah Laroui sans commencer d’abord par la présentation de son célèbre livre «L’idéologie arabe contemporaine». Ce livre dont ce grand penseur à analyser la structure de la pensée arabe d’une façon académique très profonde. Car selon la revue «Jeune Afrique», c’est «pour la première fois qu’on a esquissé un véritable portrait de l’homme arabe, de ses rapports si complexes, si troubles avec l’Occident, des avatars de sa chasse éperdue à l’authenticité, de ses tentations libérales et nationales, de la possibilité d’un « marxisme » objectif, de sa manière de récupérer son histoire, sa religion, sa personnalité enfin ». Un livre qui a marqué le parcours mobile de son auteur et de tous les intellectuels arabes contemporains.

III- Dans ses autres livres, notre grand penseur Abdallah Laroui à continuer son travail en tant qu’un archéologue du savoir, selon l’expression du philosophe français Michel Foucault. Ainsi il a écrit sur «La crise des intellectuels arabes : traditionalisme ou historicisme ?» en mettant les opinions de ces intellectuels arabes sous une vision critique qui essaie de les comprendre avant de les critiquer, de les déconstruire avant de les reconstruire, pour la création d’un autre chemin moderniste très ouvert et qui ne pense qu’à voir l’avenir avec des yeux réalistes «en privilégiant l’histoire comme outil d’analyse» selon l’expression de l’écrivain Idriss Jebari.

IV- De ce fait, notre grand penseur et intellectuel Abdallah Laroui, a tracé un nouveau chemin dans le parcours mobile de la pensée arabe contemporaine, à travers ses majeurs œuvres telles : «Le concept de la Liberté», «Le concept de l’État», «Le concept de la Raison», «Le concept de l’Histoire», «Islamisme, Modernisme, Libéralisme : Esquisses Critiques», «Islam et Histoire : essai d’épistémologie», et bien d’autres. Il a essayé dans toutes ses œuvres- là de voir les choses historiques avec l’œil du savant qui analyse avant d’arbitrer, et qui comprendre avant de juger.

V- C’est pour ces raisons que les œuvres majeures de notre grand penseur Abdallah Laroui demandent toujours une nouvelle lecture, ou plutôt une nouvelle relecture, puisqu’elles traitent et abordent des grands sujets qui touchent le sens de la modernité et la vision réaliste du monde qui nous entoure. Ainsi, on peut le considère en tant qu’un homme de la raison, un homme de culture, et bien évidement un homme de dialogue, un philosophe et un historien, un intellectuel de renommée internationale.

VI- Pour le côté de l’imaginaire littéraire, le grand penseur Abdallah Laroui a pu créer un monde plein de culture, puisque à travers ses œuvres romanesques, il est allé du monde de l’Histoire vers le monde de l’Amour, en abordant les relations humaines et leurs influences sur ses personnages fictifs comme le célèbre protagoniste de son livre-roman « Les carnets d´Idris ». Dans ce dernier, Idris est devenu, sans le vouloir, le symbole de l’intellectuel arabe qui veut comprendre le monde qui l’entoure, à travers le vécu et la culture, l’expérience et l’écriture en même temps. D’ailleurs, ce héros représente d’une façon ou d’une autre le complexe de l’intellectuel arabe qui essaie de voir le monde autrement.

Related posts

*

*

Top