Bank Al-Maghrib améliore son résultat net de 69%

Rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière en 2019

Le résultat net de Bank Al-Maghrib (BAM) s’est établi à 1,66 milliard de dirhams (MMDH) au terme de l’année écoulée, en progression de 69% par rapport à 2018.

Cette performance s’explique principalement par l’amélioration du résultat des activités de 26% à plus de 4,5 MMDH, indique BAM dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2019.

Ce rapport fait également état d’une augmentation du résultat des opérations de gestion des réserves de change de 37% à 2,31 MMDH, dont 2,11 MMDH correspondant au revenu net généré par les placements obligataires qui s’est accru de 42%. Cette évolution est liée essentiellement à la hausse des plus-values réalisées (+324,65 MDH) sur les cessions des titres de placement en dollar dans un contexte baissier des taux et des intérêts obligataires (+182,01 MDH), consécutive à l’augmentation de la taille du portefeuille de placement en dollar.

Le résultat des opérations de la politique monétaire a affiché une hausse de 27% à 1,75 MMDH, en lien avec l’atténuation du déficit de la liquidité bancaire durant le dernier trimestre de l’année, suite notamment à la réduction du taux de la réserve monétaire, poursuit la même source, notant que le résultat des autres opérations a reculé de 11% à 489,4 MDH, sous l’effet particulièrement de la baisse des ventes des billets de banque destinés à l’export.

Par ailleurs, le total bilan de BAM a progressé de 6% à 331,18 MMDH au 31 décembre 2019 contre 312,72 MMDH un an auparavant. Par principale opération, la circulation fiduciaire a marqué une hausse de 7% à 266,77 MMDH, relève le rapport, faisant remarquer que les opérations avec l’étranger se sont accrues de 9% à 228,11 MMDH après deux années de baisse (-4% en moyenne).

S’agissant des opérations avec l’Etat, leur solde s’est apprécié de 32% à 2,07 MMDH, à la faveur de l’augmentation des avoirs en compte courant du Trésor. La position nette des établissements de crédit est, quant à elle, passée de -43,85 MMDH à -45,66 MMDH, conséquence de la réduction du taux de la réserve monétaire de 4% à 2% aussi bien sur le refinancement bancaire que sur les avoirs en comptes courants des banques marocaines.

(MAP)

Étiquettes ,

Related posts

*

*

Top