Daret pour financer des projets et payer des dettes

La formule d’épargne et de crédit  très répandue parmi les marocains

Les marocains où du moins une bonne partie des marocains n’arrivant plus à inscrire l’épargne comme une option habituelle et automatique qui permet de placer l’argent dans des produits  rémunérés ou même sans rémunération.

Aujourd’hui et depuis des années, le recours à la méthode Daret ou Tontine ou encore LKORAA reste une pratique courante chez de nombreuses personnes quelque soit leur situation sociale.  Cette forme d’épargne permet certes des réaliser des économies parfois forcées car le processus implique un engagement financier qui peut aller des quelques semaines à des mois ou même des années. Cela va des tous petits montants qui ne dépassent pas parfois 50 dirhams à des sommes d’argents conséquentes qui s’élèvent à 10.000 dirhams et plus. L’implication dans ce mode de financement requiert un facteur de taille celui de la confiance.

Les dernières statistiques annoncent bien une réticence voire, même un pessimisme des marocains par rapport à l’épargne. L’enquête du haut commissariat au plan relative au dernier trimestre 2019 le confirme. L’indice de confiance des ménages est en chute libre. Il est passé de 79,8 points à 77,8 points entre le quatrième trimestre 2019 et celui de 2018. En effet, la persistance du pessimisme relatif aux perspectives de la capacité de l’épargne  pour toucher le chômage et le coût de la vie.

La formule «Daret» à l’avantage d’être accessible à tout moment et à toutes les catégories sociales. Un autre avantage et non des moindres est celui de sa défiscalisation. Quelque soit le montant issu de la tontine ou Daret aucun impôt n’est imposé. L’entendu des souscripteurs à cette formules de financement est très large. Des femmes au foyer qui puisent dans leurs budgets mensuels de maison pour toucher toutes les catégories sociales et personnes actives, ouvriers, cadres et hauts cadres…

L’engagement financier répond à un seul et grand critère celui de la confiance et du respect de dates fixées pour donner la somme d’argent convenu  au préalable et en bénéficier selon le calendrier fixé au départ. Aucun manquement n’est permis ni autorisé c’est même un processus irrévocable et invariable. Il est très rare de voir quelqu’un  se désister en cours du projet. Car souvent, l’acceptation d’adhérer à la formule Daret se justifie par cette ambition de réaliser des petits projets fixés à l’avance. Daret permet  non seulement de financer ces projets mais aussi de payer les frais trimestriels de l’école, préparer les vacances  et souvent s’acquitter des dettes contractées auprès de la famille ou des amis. Tout le monde trouve son compte. Le processus peut être renouvelé constamment et pendant  de longues périodes.

Daret n’est soumise  à aucun cadre réglementaire sauf  celui de la bonne éthique et la déontologie entre les membres du groupe Daret. Les statistiques de Bank AL Maghrib annoncent que cette formule de financement qui relève du circuit dit informel intéresse une grande partie de la population marocaine soit prés de 88%.  D’ailleurs, dans une déclaration à la Map,  Mehdi Lahlou de l’INSEA estime que “cette technique est fondée sur un contrat moral, à savoir une confiance inhérente liant les membres d’une même société, d’une administration, d’un même quartier ou appartenant à la même famille». D’où toute la difficulté d’évaluer le fonctionnement économique de la tontine en l’absence de tout document juridique ou de contrat préalable signé à l’avance. Aussi aucun recours ni protection juridique ne sont permis en cas de défaillance de paiement de l’un ou de quelques membres s’associant à cette formule dite alternative au circuit courant de financement  et de crédit jugé parfois très pénalisante et coûteuse pour le citoyen lambda. Des enquêtes ont montré que cette pratique intéresse près de la moitié de la population et partant une masse financière considérable.

Fairouz El Mouden

Deux sortes de tontine

Tontine rotative

Les participants d’une tontine s’engagent à verser une somme prédéterminée à une fréquence donnée. A tour de rôle chacun bénéficie des fonds collectés des autres participants. La désignation du bénéficiaire se fait souvent par tirage au sort. Ainsi, pour le premier bénéficiaire, la tontine s’apparente à un crédit sans intérêts. Pour le dernier participant, la tontine s’apparente à une épargne choisie.

Tontine à accumulation

Dans une tontine à accumulation, les cotisations ne sont pas redistribuées mais accumulées dans la caisse de la tontine. Les fonds  collectés sont redistribuées à la fin de l’échéance.

*

*

Top