Forte hausse du sous-emploi lié à la durée de travail en 2020

HCP

La population active occupée en situation de sous-emploi lié à la durée de travail, a atteint, en 2020, 655.000 personnes au niveau national contre 385.000 une année auparavant, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

La part du sous-emploi lié à la durée de travail a ainsi connu, entre 2019 et 2020, une hausse de 20 points (pts), passant de 38% à 58%, précise le HCP dans une note d’information sur les principales caractéristiques du chômage et du sous-emploi.

Cette augmentation a concerné tous les secteurs d’activité économique, souligne la même source, notant que la hausse la plus élevée est relevée dans le bâtiment et travaux publics (BTP) avec un taux de 13,2% en 2020(+5,2 pts), suivi par l’industrie y compris l’artisanat (+2,9 pts), des services (+2,4 pts) et de l’agriculture, forêt et pêche (+2,2 pts).

Ladite note fait également savoir que les métiers, qui ont connu des augmentations importantes du taux de sous-emploi lié à la durée de travail, sont les artisans et ouvriers qualifiés des métiers artisanaux (+4,6 pts à 9,5%), les commerçants et intermédiaires commerciaux et financiers (+3,8 pts à 6,3%), les manœuvres non agricoles, manutentionnaires et travailleurs des petits métiers (+3,2 pts à 8,7%), les ouvriers et manœuvres agricoles et de la pêche (+2,7 pts à 6,8%) et les conducteurs d’installations et de machines (+2,6 pts à 4,2%).

A l’inverse, le sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé a enregistré une baisse de 20 pts à 42% en 2020.

La population active occupée en situation de sous-emploi lié à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé est ainsi passée, au niveau national, de 616.000 personnes en 2019 à 472.000 en 2020, soit un taux en repli de 5,7% à 4,5%.

Globalement, le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a augmenté au niveau national, à 1.127.000 personnes (619.000 dans les villes et 508.000 à la campagne). Le taux de sous-emploi s’est, ainsi, situé à 10,7% (10,1% en urbain et 11,6% en rural).

Les catégories ayant connu les hausses les plus importantes du taux de sous-emploi sont les personnes âgées de 45 à 59 ans (+2,3 pts), celles n’ayant aucun diplôme (+1,9 point) et les hommes (+1,6 point).

Selon la profession, les artisans et ouvriers qualifiés des métiers artisanaux ont enregistré le la plus forte augmentation (+3,7 pts à 13,2%), suivis des commerçants et intermédiaires commerciaux et financiers (+2,8 pts) et des conducteurs d’installations et de machines et ouvriers de l’assemblage (+2 pts).

Les sous-employés dont le statut est salarié et/ou auto-employé ont vu leur taux de sous-emploi augmenter respectivement à 11,5% et 10,2% entre 2019 et 2020. Les secteurs ayant connu une forte hausse du sous-emploi sont les BTP (+3,7 points à 19,6%), l’industrie y compris artisanat (+2,3 pts à 8,7%) et les services (1,4 point à 9,4%).

Related posts

*

*

Top