Le CIO disqualifie trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés

JO de Londres/dopage

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé mercredi la disqualification rétroactive des JO-2012 de Londres de trois haltérophiles roumains, dont deux médaillés, après de nouvelles analyses révélant des produits interdits dans leurs prélèvements d’urine.

Razvan Martin, 28 ans, avait décroché la médaille de bronze dans la catégorie des 69 kg, devant le Nord-Coréen Kim Myong-hyok, tandis que Roxana Cocos, 31 ans, avait été médaillée d’argent chez les femmes dans la même catégorie de poids devant la Kazakhe Anna Nurmukhametova et la Colombienne Ubaldina Valoyes.

Tous deux ont été contrôlés positifs à deux stéroïdes anabolisants favorisant la prise de masse musculaire – la méténolone et le stanozolol -, tout comme le troisième athlète, Gabriel Sincraian, 31 ans, qui n’a pas terminé l’épreuve masculine des 85 kg.

A ces deux produits, dopants classiques dans les disciplines de force, s’est ajouté pour Razvan Martin un troisième stéroïde, la déhydrochlormé thyltestostérone.

Le CIO conserve pendant dix ans les échantillons prélevés lors des épreuves olympiques, dans l’espoir de profiter des progrès de la détection antidopage, quitte à bousculer ses palmarès longtemps après.

*

*

Top