«Le Maroc restera un «défenseur clé» de la cause palestinienne»

Mohamed Hamzaoui, ambassadeur du Maroc à Ramallah,

Le Royaume du Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, restera pour toujours un «défenseur clé» de la cause palestinienne et des droits légitimes du peuple palestinien en vue de réaliser ses aspirations à vivre dans la liberté et la dignité, a affirmé l’ambassadeur du Maroc à Ramallah, Mohamed Hamzaoui.

Intervenant lors d’une rencontre organisée par visioconférence sous le thème «Avec la paix, contre l’occupation», l’ambassadeur a réitéré le rejet du Maroc de toutes les mesures unilatérales que les autorités israéliennes pourraient prendre dans les territoires occupés.

Ces mesures unilatérales constituent une violation manifeste des résolutions de la légitimité internationale et du droit international, de la solution à deux États convenue au niveau international et sapent tous les efforts visant à rétablir la paix juste et globale à laquelle la communauté internationale aspire, a souligné M. Hamzaoui au cours de cette conférence, organisée par le Bureau du juge en chef de la Palestine en partenariat avec le ministère palestinien du Waqf et des Affaires religieuses.

Le diplomate marocain a rappelé «l’attachement total» du Maroc à la paix en tant que choix stratégique pour résoudre le conflit palestino-israélien, et sa conviction que l’approche de dialogue demeure le seul moyen efficace pour parvenir à une solution équitable et durable à ce conflit afin de permettre au peuple palestinien d’exercer son droit légitime d’établir son État indépendant et souverain avec Al-Qods-Est comme capitale.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, appelle à l’intensification des efforts avec les acteurs internationaux et les forces pacifiques du monde pour protéger les droits légitimes du peuple palestinien, faire face aux pratiques israéliennes qui violent la légitimité internationale ainsi que pour le lancement d’une dynamique de paix constructive garantissant la stabilité à tous les peuples de la région.

Il a, par ailleurs, fait observer que cette conférence se tient dans des circonstances délicates et très sensibles pour la question palestinienne et la paix dans la région du Moyen-Orient, ajoutant qu’Israël a choisi la voie de l’occupation au lieu de la paix, mettant en péril les droits légitimes du peuple palestinien, notamment celui d’établir un État indépendant sur la base des frontières de 1967 avec Al-Qods-Est comme capitale, des décisions de légitimité internationale et de l’Initiative de paix arabe.

De son côté, Talaâ Saoud Atlassi, président du Comité international pour le soutien du peuple palestinien a mis l’accent sur l’importance de la question palestinienne pour le Royaume, affirmant que toutes les forces et composantes du Maroc placent la cause palestinienne en tête des priorités, au même niveau que la question du Sahara marocain et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Pour sa part, le juge en chef de la Palestine, Mahmoud El-Habach, a souligné que la Palestine est devenue aujourd’hui la cible des projets américains et israéliens visant à «supprimer le peuple palestinien et sa juste cause à travers l’accord du siècle».

Cette rencontre virtuelle a connu la participation de représentants de l’ONU, du Conseil de sécurité ainsi qu’un parterre d’universitaires, de politiciens et de parlementaires représentant une trentaine de pays.

(MAP)

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top