Le patron de l’OMS veut des mesures concrètes

Pour augmenter la production de vaccins

Le patron de l’OMS s’est livré à un vibrant plaidoyer vendredi en faveur de mesures concrètes pour augmenter drastiquement la production de vaccins contre le Covid-19, au-delà de l’appel du Conseil de sécurité à un accès équitable à l’immunisation.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a jeté tout son poids dans un débat aussi controversé que complexe et technique : lever provisoirement les brevets qui protègent les intérêts des inventeurs des vaccins contre le Covid pour résorber la pénurie et aider à éradiquer une pandémie qui en un peu plus d’un an a déjà fait 2,5 millions de morts.

«Le vote pour l’équité en matière de vaccins est important et nous apprécions cela», a réagi le directeur général au cours de sa conférence de presse bi-hebdomadaire à Genève, peu après l’adoption à l’unanimité de la résolution à New York.

Mais il a fait comprendre que ce geste était loin d’être suffisant : «des mesures concrètes doivent être prises comme renoncer à la propriété intellectuelle sur les brevets pour augmenter la production, la couverture du vaccin et se débarrasser de ce virus dès que possible».

Le débat sur la levée provisoire de la propriété intellectuelle agite l’Organisation mondiale du commerce depuis octobre. Avancée par l’Inde et l’Afrique du Sud, la proposition est fermement combattue par l’industrie pharmaceutique appuyée par l’Union européenne, les Etats-Unis et la Suisse et d’autres pays riches.

Les opposants affirment notamment que cela découragerait à terme l’investissement dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments et jugent que les laboratoires qui ont mis au point les vaccins sont aussi les mieux placés pour les produire dans les quantités requises. La proposition sera débattue au Conseil général de l’OMC lundi et mardi prochains.

Le docteur Tedros ne comprend pas les réticences et estime que les accords de l’OMC autorisent cette procédure en cas de force majeure.

«Nous voyons un manque de coopération et même une forte résistance et pour être tout à fait honnête je n’arrive pas à comprendre ça, parce que cette pandémie est sans précédent. Le virus a pris le monde en otage», s’est-il désolé.

Pour lui «la suspension des brevets devrait être prise au sérieux et le Conseil de sécurité peut le faire s’il y a une volonté politique», a-t-il martelé.

Pour le directeur général il faut suspendre les brevets, encourager le transfert de technologie mais aussi pousser les groupes pharmaceutiques à mettre à disposition de leurs concurrents leurs capacités de production.

C’est le seul moyen de répondre à un autre phénomène qui prive les pays les plus défavorisés d’accès à l’immunisation : le nationalisme vaccinal.

Sous la pression de leur population, les gouvernements des pays qui en ont les moyens achètent les doses encore rares pour vacciner le plus de monde possible et pas seulement les catégories prioritaires.

Cela ne fait qu’aggraver les problèmes d’approvisionnement des pays moins bien lotis.

Quand la présidente de la Commission européenne promet de vacciner 70% de la population de l’UE à l’été ou quand la nouvelle administration de Joe Biden promet de vacciner tous les Américains au plus vite, cela fait douter de l’appel du Conseil de sécurité à l’accès équitable.

Le système Covax – mis en place par l’OMS, l’Alliance pour les vaccins (Gavi) et d’autres partenaires – pour éviter justement que quelques-uns n’accaparent l’essentiel des doses disponibles en souffre, et particulièrement son volet destiné à fournir les 92 pays les plus défavorisés qui y ont souscrit.

«Ces actions sapent Covax et privent les personnels soignants et les personnes vulnérables dans le monde entier de vaccins qui peuvent leur sauver la vie», a dénoncé le directeur général.

Bruce Aylward, un de ses conseillers spéciaux, a souligné que «certains pays continuent de tenter de nouer des accords qui vont mettre en danger l’approvisionnement du système Covax, sans l’ombre d’un doute».

Y compris le Serum Institute of India, qui doit fournir l’essentiel des vaccins distribués par Covax au premier semestre de cette année.

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top