Le WAC s’approche de la qualification en leader, El Kaabi s’illustre

Ligue des champions

Rachid Lebchir

Le Wydad Casablanca a réalisé sa troisième victoire successive en autant de matches au terme de la troisième journée (groupe C) de la Ligue des Champions d’Afrique de football. Le WAC s’est offert le club guinéen Horoya Conakry (2-0), samedi, au complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

Après avoir rempli sa mission et avec confiance en écrasant les Sud africains Chiefs (4-0), match disputé au Burkina Faso, confirmant ainsi sa première victoire toujours à l’extérieur, au détriment de Petro Angola (0-1),  le WAC a enchainé, cette fois-ci, face à un adversaire de taille, le Horoya Conakry, qu’il connait bien pour l’avoir déjà battu par le passé à plus d’une reprise.

Lors de cette nouvelle rencontre qui paraissait équilibrée au début, le premier but n’a pu attendre que pendant une vingtaine de minutes. Ayoub El Kaabi, encore lui, s’est distingué par un magnifique retourné acrobatique pour ouvrir le score.

L’’international marocain a tout simplement montré tout l’étendu de son talent avec ce geste tout droit pour inscrire son 8e but avec le WAC, cette saison, 4 en ligue des Champions et autant de réalisations en Botola.

Le WAC a plus ou moins géré son avance face à un adversaire guinéen qui n’était pas facile à dominer, a attendu la fin du match pour doubler la mise grâce à son joueur tanzanien, Simon Msuva, qui a mis fin au suspens en inscrivant le second but des Rouges à la 90e minute de la rencontre.

Au terme de cette journée, le Wydad, auteur donc de trois victoires en autant de rencontres, reste leader de son groupe avec 9 points, devant le Horoya Conakry et les Kaizer Chiefs (4 pts), vainqueur face au Petro Atletico (2-0). Ce dernier occupe la dernière place au classement avec 0 point au compteur et qui a pratiquement mis les deux pieds en dehors de la course.

Lors de la quatrième journée, programmée le 16 courant, les hommes de l’entraineur tunisien  Faouzi Benzarti feront le déplacement à leur tour chez le Horoya Conakry, alors que Petro Atletico recevra les Kaizers Chiefs.

Cette journée sera ainsi décisive pour le WAC même s’il a fait un grand pas pour la qualification. Une 4e victoire d’affilée sera de nature à ouvrir la porte tout entière pour le WAC vers la qualification définitive et en leader de son groupe… Ce qui permettra au WAC de jouer le prochain tour en toute quiétude en ayant le luxe d’accueillir le match « retour » des quarts de finale chez lui.

Voilà une autre aubaine à saisir par le WAC qui nous a habitués, non seulement, à être présent à la phase de groupes de la Ligue des Champions tout au long de ces dernières saisons, mais aussi à jouer les premier rôles de la compétition et d’aller au moins en demi-finales tout comme lors de l’édition précédente où les Rouges ont cédé face à Al Ahly d’Egypte vainqueur du titre.

Le WAC qui a auparavant raté le titre face à l’Espérance Tunis vainqueur dans une finale qualifiée de la honte, avait remporté la compétition en 2017 en dominant en finale la même formation égyptienne d’Al Ahly.

Cette année, le WAC garde ses chances pour espérer remporter la champion’s League pour la 3e fois de son histoire après l’avoir gagnée pour la première fois en 1992 sous son ancienne appellation de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions.

Ce qui enrichirait le palmarès marocain en cette compétition africaine, Number One, avec un 7e sacre pour égaler son voisin, le Raja, triple vainqueur (1999, 1997 et 1989) et l’AS FAR première équipe marocaine à remporter cette coupe en 1985.

Alors bonne chance le WAC tout comme le Raja qui commencera, bientôt, la phase de poules de l’autre Coupe d’Afrique de la CAF, et qui sera appelé à se ressaisir après avoir bêtement raté la qualification en Ligue des Champions…

Related posts

*

*

Top