«Les minières plébiscitées en Bourse»

Trois questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

Comment expliquer l’engouement envers les minières?

Effectivement, nous avons assisté récemment à l’envolée du cours des trois sociétés minières cotées. Ainsi, en 5 séances, le cours de SMI a pris 11,4% contre 10% pour CMT et 3% pour Managem. Cet engouement peut s’expliquer par le caractère résilient du secteur, ce qui a suscité un stock-picking des minières. Aussi, alors que les métaux précieux étaient déjà dans le vert, les métaux de base ont récemment réduit leur baisse annuelle. En effet, sur cette semaine, la tendance a été haussière avec une progression de 7% pour le cuivre, de 0,3% pour le plomb et de 2,6% pour le zinc. Sur l’année 2020, la variation est une baisse annuelle de -5,4% pour le zinc, de -5,5% pour le plomb et de +5,7% pour le cuivre.

Est-ce que le profil de CMT correspond aussi à cette thématique?

Probablement non car contrairement à Managem et SMI, CMT a annoncé un chiffre d’affaires au premier trimestre 2020 de 88 millions de DH, en baisse de -26%. De plus, CMT a informé son assemblée générale que le chiffre d’affaires du premier semestre devrait baisser de -20%. Aussi, les résultats opérationnels seront en retrait. Par ailleurs, l’AG a validé la proposition de l’actionnaire de référence de ne pas distribuer de dividendes. Ainsi, le cas de CMT est assez curieux même si nous pouvons penser à l’annonce de la minière lors de la communication des résultats trimestriels. En effet, CMT avait indiqué avoir négocié un partenariat avec Auplata sous la forme de JV sur des projets miniers sud-américains. Auplata détient indirectement une participation contrôlante de 37,04% dans le capital de CMT.

Qu’en est-il de Managem?

Le titre de Managem que nous avons conseillé à Flm dès la mi-mai affiche depuis cette date une performance de 53%. En effet, le groupe profite en plus de la cote d’amour sectorielle de ses perspectives dans l’or dont le cours est en hausse annuelle de près de 19%. En effet, en plus du démarrage du projet guinéen (3,5 tonnes par an à partir de 2021), Managem compte poursuivre l’extension de la capacité de Gabgaba au Soudan à 2,5 tonnes d’or dès 2021 (entre 1,5 et 1,8 T/an actuellement). Ainsi, Managem compte produire plus de 6 tonnes d’or en 2021 avec des métaux précieux qui représentent la moitié du CA (contre 33% actuellement).

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top