Les scénarios de l’Exécutif en question

Gestion du confinement après 20 mai

Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, qui, de l’avis de plusieurs observateurs, est resté évasif sur les principaux thèmes interpellant l’opinion publique nationale, le jeudi 7 mai, lors d’une sortie médiatique sur la chaine de télévision Al Oula, apportera-t-il, le lundi prochain, 18 mai, devant le parlement, les bonnes réponses aux questions soulevées par la population, notamment sur la gestion de la situation liée à la crise pandémique après le 20 mai?

C’est en effet l’interrogation qui s’impose suite à l’annonce de la tenue de la séance commune des deux chambres du parlement, qui sera consacrée à la présentation par le chef du gouvernement du «développement de la gestion du confinement pour l’après 20 mai».

En fait, le chef du gouvernement qui n‘avait pas de vision claire il y a juste dix jours, se contentant de dire que «l’exécutif est en train d’élaborer un ensemble de scénarios pour l’après 20 mai, qui seront annoncés au public au moment opportun », aura-t-il cette fois une visibilité? L’étude des scénarios, qu’il avait évoquée, serait-elle achevée et bien examinée pour être communiquée au public? «Il sera procédé à l’examen de la phase post-coronavirus en profondeur ainsi que des moyens à même de la gérer, notant que le gouvernement ne dispose pas d’une vision définitive pour la période post-crise, mais des scenarios sont en cours d’élaboration par les ministères de la Santé et de l’Intérieur», avait fait savoir le chef du gouvernement au micro de la chaine de télévision Al Oula.

Dix jours après, les projecteurs seront braqués sur lui, surtout que le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a dévoilé la feuille de route de son secteur devant le même parlement.

Lors de cette séance mensuelle des questions de la politique générale, le chef du gouvernement devait apporter des réponses sur la situation après le 20 mai, les mesures de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger et les répercussions économiques ainsi que la vision de l’Exécutif pour la reprise. Selon certaines sources, le confinement sera prolongé jusqu’à l’après Al Aid, surtout pour éviter les déplacements qui ponctuent l’occasion et la proximité sociale qui la caractérise.

A ce propos, on parle d’un prolongement du confinement jusqu’au 10 juin. Rappelons que selon un communiqué conjoint des deux chambres du parlement, cette séance, qui débutera à 13h00 à la grande salle des plénières de la chambre des représentants, se tiendra conformément aux dispositions de l’article 68 de la Constitution et dans le cadre des mesures préventives de lutte contre la propagation du coronavirus, prises par les instances des deux institutions législatives.

B.Amenzou

Related posts

*

*

Top