Méfiance pour le Real Madrid, Manchester City en confiance

Huitièmes de finale retour de la Ligue des champions

Vainqueur de justesse à l’aller, le Real Madrid reçoit une équipe de l’Atalanta Bergame à l’aise en déplacement, mardi en huitièmes de finale retour de Ligue des champions, une rencontre qu’aborde plus sereinement Manchester City face à Mönchengladbach.

Chez elle, l’Atalanta s’était inclinée 1-0 sur un but de Ferland Mendy inscrit à la fin d’une rencontre disputée en très grande partie en infériorité numérique. Les Italiens, animés par un fort sentiment d’injustice, y trouveront peut-être un moteur pour renverser le Real dans la capitale espagnole.

« Il suffira de gagner à Madrid, il faudra gagner… Nous sommes dans la meilleure position possible car il n’y a qu’un résultat possible, il faut gagner », avait résumé l’entraîneur Gian Piero Gasperini après la frustrante défaite à l’aller.

La « Dea », quart-de-finaliste de l’édition précédente, part à l’assaut de la « Maison blanche » en sachant qu’elle voyage bien en Ligue des champions.

Cette saison, l’actuel quatrième de la Serie A n’a ramené que des victoires de ses déplacements chez le FC Midtjylland (4-0), Liverpool (2-0) et l’Ajax Amsterdam (1-0), le tout sans encaisser le moindre but.

Mardi à Madrid, il faudra tout de même résister à la puissance de feu de Karim Benzema, auteur d’un nouveau doublé ce week-end en championnat et à nouveau opérationnel en Ligue des champions après avoir manqué l’aller sur blessure.

Si la qualification reste encore possible pour Bergame, elle apparaît beaucoup plus inatteignable pour Mönchengladbach après son revers 2-0 à l’aller contre Manchester City.

Les « Poulains » sont empêtrés dans une spirale de six défaites consécutives, une série noire débutée après l’annonce mi-février du départ en fin de saison de leur entraîneur Marco Rose.

« C’est une mission incroyablement difficile, mais si nous sommes dans un très bon jour, beaucoup de choses peuvent se passer dans le football », a tenté de positiver lundi le futur technicien du Borussia Dortmund à propos de la manche retour délocalisée à Budapest, en raison du contexte sanitaire.

Les Citizens de Pep Guardiola entrevoient de leur côté un quatrième quart de finale consécutif grâce à une défense en béton: le leader de la Premier League reste sur six matches de Ligue des champions sans le moindre but encaissé.

Related posts

*

*

Top