Nouvelle aventure des Lionceaux en CAN-U20

Qui dit mieux…

Après la fermeture, la semaine écoulée, de la parenthèse du CHAN et de nos Botolistes, champions d’Afrique des joueurs locaux pour la 2e fois consécutive,  une nouvelle page est ouverte pour les Lionceaux de l’Atlas qui participent actuellement en CAN 2021 des moins de 20 ans se déroulant en Mauritanie entre le 14 février et le 4 mars prochain.

C’est une nouvelle aventure et une belle opportunité à saisir par les Lionceaux de l’Atlas qui souhaitent succéder aux tenants du titre, les Aiglons du Mali, qui ne sont pas de cette fête du football africain, tout comme le Sénégal, finaliste de la récente édition 2019.

L’équipe du Maroc qui vient aujourd’hui de retrouver cette compétition des U20, après une absence d’une quinzaine d’années, commencera son périple de l’actuelle CAN, ce mardi, face à la Gambie. Le second match aura lieu le vendredi 19 février contre le Ghana.

Le troisième match est prévu pour le lundi 22 février contre la Tanzanie. Ce sont là les trois matches du premier tour à réussir par le Maroc qui évolue dans le groupe C avec l’espoir de continuer sur la route de la gloire, du moins vers les quarts ainsi que les demi-finales. Ce qui resterait un résultat logique pour nos Lionceaux qui semblent déterminés pour mieux réussir.

D’ailleurs, le sélectionneur national, Zakaria Aboub, ambitionne les mêmes objectifs d’achever dans le dernier carré et pourquoi pas, la finale ou le sacre en fin de compte.

Le jeune cadre national et ancien joueur du Raja l’avait bien dit à la veille du déplacement pour la Mauritanie avec au moins une place sur le podium. Ce qui ouvrira grandement la porte vers la prochaine Coupe du Monde de la catégorie puisque les quatre premières places de cette CAN sont qualificatives pour ledit rendez-vous de la planète foot.

La qualification à ce Mondial reste ainsi une affaire entre les douze pays en lice en CAN. En plus du groupe C du Maroc, les autres sélections sont l’Ouganda, le Mozambique se trouvant dans le groupe A en compagnie de la Mauritanie qui a commencé sa CAN par une petite défaite face au Cameroun (0-1) en match d’ouverture, en attendant les matches du groupe B composé par le Burkina Faso, la Tunisie, la Namibie et le Centrafrique.

La concurrence promet beaucoup pour toutes les sélections engagées, aussi bien au premier tour que par la suite.

Le Maroc devra donc batailler dur dans un groupe particulièrement difficile, avec la Gambie notre premier adversaire, la Tanzanie mais aussi et surtout le Ghana, un des habitué non seulement de la CAN mais aussi du Mondial. En plus, les premiers adversaires du Maroc sont des sélections qui pratiquent un football anglo-saxon, basé sur un jeu direct. Ce que le coach Zakaria et ses Lionceaux doivent prendre en considération afin de réaliser la qualification vers les quarts avant de pouvoir négocier match par match et aller de l’avant.

Pour le moment, il faut se concentrer sur le premier match contre la Gambie  avant d’aller négocier les rencontres suivantes avec l’espoir de faire le plein…

Pour ce, et après un dernier stage de quelques jours à Laâyoune, les Lionceaux de l’Atlas ont retrouvé la Mauritanie avec un effectif riche de 30 joueurs. C’est une bonne initiative du jeune cadre, Zakaria Aboub, qui compte réussir dans sa mission en allant sur les traces de l’autre coach de la sélection nationale des joueurs locaux, Lhoucine Ammouta, qui a mobilisé pas moins de 34 joueurs de la Botola pour remporter le sacre final du CHAN.

C’est ainsi que Zakaria Aboub compte sur un effectif regroupant la moitié de jeunes venant des clubs du championnat national avec la part du Lion au FUS Rabat représenté par 6 joueurs dont Oussama Raoui, El Mehdi Moubarik, Ayoub Mouloua, Mountassir Lahtimi, El Mehdi Maouhoub et Achraf Ramzi. Le Raja Casablanca vient en seconde place avec 3 jeunes, Mohamed Sboul, Taha Al Achbili et Abdellah Farah. Les autres clubs avec un seul représentant chacun, Taha Mourid du Wydad Casablanca, Hamza Darai (Difaâ El Jadida), Oussama Zamraoui (Chabab Mohammédia), ainsi que les clubs de la Division 2, l’US Touarga avec Hamza Bouskal, l’Olympique Dcheira (Charafeddine Boulahroud) et l’Itihad Khémisset (Marouane Ouharou).

La seconde moitié de l’effectif national est composée de l’Académie Mohammed VI de football avec 3 joueurs (Youssef Aouejdal, Taoufik Ibn Taieb et Mohamed Amine Essahel) alors que le reste, au nombre d’une bonne douzaine, viennent des championnats européens et sont répartis entre les clubs espagnols du Barça avec Zacarias Ghailan, l’Espagnol Barcelone (Omar El Hilali et Nabil Touaizi), Malaga (Haitam Abaida), Leganés (Adil Tahif), Ibiza (Iliass Chaira). Les clubs français de l’Olympique de Marseille avec Oussama Targhalline,  Monaco (Fouad El Maach), Strasbourg (Alaa Bellaarouch), Amiens (Mohamed Ayman Ouhetti) et Le Havre (Yassine Kechta). L’Utrecht des Pays-Bas avec Ahmed Azmi.

Ce sont là en somme les composantes du Commando des Lionceaux de l’Atlas qui vont essayer de représenter dignement le football national des jeunes. Certes, l’objectif primordial reste d’atteindre le dernier carré de cette CAN des U20 puisque les responsables du football national, avec à leur tête le président de la fédération, Fouzi Lekjaâ, misent en premier lieu sur l’autre CAN 2021 des grands au Cameroun avec un sacre tant attendu des Lions de l’Atlas appelés également à réaliser la qualification au Mondial 2022 au Qatar.

Mais, l’équipe du Maroc des jeunes qui est toujours à la recherche d’un second titre continental depuis la victoire réussie à Fès en 1997 en compagnie de l’entraineur Rachid Taoussi, souhaite sincèrement réussir dans sa nouvelle mission en compagnie du nouvel entraineur, Zakaria Aboub, qui, après un très bon palmarès en tant que joueur en compagnie de son équipe préférée du Raja, compte continuer sa route vers la gloire à la tête de ses poulains des jeunes, champions de demain…

Alors, bonne chance à nos Lionceaux pour emboiter le pas à nos Botolistes au CHAN et rester sur l’autre toit de l’Afrique…

Étiquettes

*

*

Top