Restreindre oui mais expliquer et contrôler

Nouvelles mesures contre la pandémie

Mohamed Khalil

Le gouvernement n’a pas attendu sa prochaine réunion, jeudi, pour reconduire les restrictions dans certaines villes, à deux reprises prolongées. Pire, il a serré la vis, au niveau des préfectures du Grand Casablanca et des provinces de Berrechid et de Benslimane, par de nouvelles mesures justifiées par des chiffres, encore une fois, inexpliqués.

En d’autres termes, l’Exécutif semble avoir anticipé sur des comportements prévisibles, à la veille des vacances des écoles et de la Fête du Mouloud. Une conjoncture généralement ponctuée de grandes retrouvailles et visites familiales, mais source de risques épidémiologiques certains, en cas de non respect des règles d’usage constamment et utilement répétées: hygiène, protection et distanciation.

Or, c’est sur ce triptyque que le gouvernement devrait centrer sa communication et non sur des chiffres qui suscitent plus de peur que de respect, à cause des doutes qu’ils engendrent auprès de la population. La mise en doute par la population s’accroit face au manque de réaction aux nombreuses mises en cause de certains décès prétendument comptabilisés comme provenant de covid-19.

Ce mutisme officiel, alors que des démentis sont opposés à des questions politiciennes ou à d’autres de moindre importance, conforte les tenants de la thèse du «complot» et compromet la lutte contre la pandémie. Car le plus important est d’acquérir un grand soutien à l’action du gouvernement et non de laisser quelques «fantaisistes» ou «malhonnêtes» divulguer des mensonges ou des faits non avérés.

De plus, c’est le manque de contrôle et de mesures pratiques qui fait cruellement défaut, à l’instar de ce qui se passe dans les transports publics, les mosquées et certains marchés de proximité et cafés, voire d’unités commerciales…

A ces niveaux, il faudra constater une véritable démission des pouvoirs publics qui se contentent, en observateurs impuissants, à assister aux faits accomplis par des citoyens non avertis ou porteurs de vérités invérifiables…

La responsabilité veut que le gouvernement explique et explique encore mais sans faire de la peur l’outil et le remède contre le virus, en laissant des irresponsables contribuer à la contamination générale et à la pollution de l’information.

Et si la décision de fermeture des parcs s’avère sans fondement, il faudra reconnaitre, cependant, que quelques mesures sont de nature à réduire la propagation du virus comme le sont l’arrêt des bus du transport en commun et le tramway à 21h, la fermeture à 15h  des marchés de proximité et l’encouragement, quand c’est possible, du travail à distance.

Related posts

*

*

Top