Un hommage à trois figures artistiques de renom: Nassaf Ben Hafsia, Houcine Chaâbi et Hamid Najah

32e édition du Festival international du théâtre universitaire de Casablanca

La 32e édition du Festival international du théâtre universitaire de Casablanca (FITUC) a rendu hommage à trois figures artistiques de renom, Nassaf Ben Hafsia, Houcine Chaâbi et Hamid Najah.

La créatrice et artiste tunisienne Nassaf Ben Hafsia est diplômée de l’Institut Supérieur des Arts Dramatiques de Tunisie et a obtenu une chaire de théâtre en 1995 et un MA en sciences culturelles (théâtre et arts du spectacle en 2006). Elle est également membre du conseil d’administration du Festival de la Méditerranée, directrice du Festival de printemps du théâtre professionnel de Sfax et directrice de plusieurs événements et membre de plusieurs comités.

Pour sa part, Houcine Chaâbi, qui est écrivain, comédien, organisateur d’événement, syndicaliste et journaliste, est considéré comme un pionnier dans le domaine artistique et a pu accompagner les différentes générations du théâtre marocain depuis les vétérans en arrivant aux générations montantes. Sa forte présence dans le domaine est le fruit d’une interaction vivante entre les influences de son éducation, de sa formation académique et de son environnement social et politique.

Houcine Chaabi a publié deux textes théâtraux intitulés «Al-Sarout» et «Luzaia» et prépare actuellement un livre critique intitulé «Théâtre … Politique et ainsi de suite». De son côté, Mohammed Hamid Najah, qui appartient à une rare pointe d’acteurs marocains, est l’un des très rares à jouer les rôles complexes et expressifs en maîtrisant les outils d’expression avec les mouvements du corps et les traits du visage.

Ce grand artiste a cumulé du succès depuis 1967, notamment au niveau de la réalisation, de l’interprétation ou de l’éxecution du décor. Ayant un esprit riche grâce aux différents espaces qu’il fréquente, Hamid Najaha a su enrichir plusieurs projets de la filmographie cinématographique marocaine, grâce à sa vision pertinente, sa scénographie ou sa vision de la réalisation.

Dans les plateaux de tournage, Hamid Najah laisse une empreinte distinguée. Il est soit isolé en train de lire des projets, ou devant une toile en train de débattre avec elle par des traits et des expressions, car il s’agit aussi d’un poète et d’un peintre dont les œuvres sont présentes dans plusieurs espaces à travers le Royaume.

Le FITUC tient toujours à rendre hommage à ceux qui ont maqué par leurs actions le domaine du théâtre marocain, en consécration du rôle de l’université comme un lieu du savoir et d’apprentissage qui donne une juste valeur à ceux qui marquent ce secteur.

La 32ème édition du FITUC est marquée par la participation de plusieurs pays dont le Mexique, la France, le Liban, la Tunisie, la Palestine, la Syrie, la Côte d’Ivoire, la Corée du Sud, l’Iran, la Grèce et le Maroc.

Cette édition préserve la même structure générale en cohésion avec ses objectifs visant notamment à créer un espace de rencontres entre les jeunes du monde et faire de la ville de Casablanca un carrefour pour les amoureux du théâtre. Cet évènement contribuera à la dynamisation de l’image du Maroc qui est un pays de tolérance, d’ouverture et de cohabitation.

Étiquettes , , ,

Related posts

*

*

Top