Un voyage dans les tréfonds de la peinture marocaine!

De Ben Ali R’bati à nos jours

Mohamed Nait Youssef

En cette estivale exceptionnelle, il n’y a pas mieux que l’art pour meubler sa journée et poétiser ses vacances. Pour ce faire, le Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain à Rabat propose une belle exposition dédiée aux palettes marocaines placée sous le thème «Les peintres marocains dans les collections nationales, de Ben Ali R’bati à nos jours», et ce du  12 août au 15 décembre.

«En ces temps bouleversés par une pandémie mondiale, l’art et la culture sont devenus plus que jamais indispensables à notre quotidien en le parant d’images, de couleurs, d’éclat et de créativité. Si le rapport à l’art s’est renouvelé sous bien d’autres formes, notamment numériques, une exposition virtuelle ne saurait reproduire à l’identique l’atmosphère si singulière d’un musée, les jeux de lumière, le parcours des salles, le sens des visites, et surtout, la joie de vous retrouver autour d’une exposition au Musée Mohammed VI d’Art Moderne et Contemporain.», explique Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées (FNM).

En effet, cette exposition évènement proposant, selon les organisateurs, un parcours chrono-thématique de la peinture marocaine, invite les mordus et les amoureux de la peinture à un périple dans le monde de l’art moderne et contemporain. Par ailleurs, ce voyage amènera le public à des univers artistiques colorés et des horizons plastiques riches que variés des ténors de la peinture nationale.

De Ben Ali R’bati, l’une des figures de proue de la peinture marocaine  du début du 20ème siècle, en passant par Ahmed Yacoubi sans oublier les grandes signatures telles que Jilali Gharbaoui, Ahmed Cherkaoui, Farid Belkahia, Mohamed Chabaâ, Mohamed Melehi et Miloud Labied, le public aura privilège d’apprécier les œuvres retraçant la genèse artistique au Maroc.

«Cette exposition, événement inédit, retrace les perspectives de la peinture moderne et contemporaine marocaine en rendant hommage à plusieurs décennies de créations, à travers plus d’une centaine d’oeuvres, de Mohamed Ben Ali R’bati, en passant par Mohamed Serghini, Ahmed Cherkaoui, Jilali Gharbaoui, Mohamed Melehi, Farid Belkahia, Miloud Labied, Fatima Hassan et Chaibia Talal, entre autres. », a fait savoir le président de la FNM.

Et d’ajouter: «ces tableaux, dont la plupart n’ont jamais été dévoilés au public, proviennent essentiellement des collections de la FNM et de généreux prêts de l’Académie du Royaume du Maroc et du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports».

L’art voyage, le public aussi. Ainsi, par le bais de cette exposition, les passionnés et passionnées de la peinture découvriront l’évolution et l’enrichissement, à travers les temps, les contextes et les époques, de la peinture marocaine depuis les années 50 jusqu’à nos jours. A vrai dire, chaque époque à ses palettes et sa manière de voir de l’art et les choses. Dans cet esprit, l’exposition sera une occasion opportune pour jeter un œil sur l’époque où  les deux écoles d’art  à savoir les Beaux-Arts de Tétouan et celle  de Casablanca ont contribué à l’effervescence de la peinture marocaine. Et ce n’est pas tout… Les nouvelles sensibilités et pratiques artistiques, durant les années 2000, liées entre autres à la globalisation et aux nouvelles technologies seront également mises en valeur lors de événement pictural.

Pour la FNM, cette exposition événement conjugue des collections nationales majeures, celles de l’Académie du Royaume et du ministère de la culture, de la jeunesse et des sports et de la Fondation Nationale des musées.

Related posts

*

*

Top