18e FIFM: les regards tournés vers l’Australie

C’est parti pour la 18e édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM). La grand-messe internationale du 7e art se tiendra du 29 novembre au 7 décembre 2019 sur la terre des sept saints.

Cette année, les regards seront tournés vers l’Australie, son cinéma et ses créateurs. Comme à l’accoutumée, la ville ocre accueillera une pluie de stars du cinéma mondial. Rendez-vous cinématographique incontournable, le FIFM revient en force avec une version relookée pour le plaisir du grand public, des cinéphiles, des professionnels des métiers cinématographes et des festivaliers.

Véritable fête de l’image, d’échange artistique et de glamour, la 18e édition du FIFM  prévoit une programmation colorée, diversifiée et riche qui sera meublée par des hommages rendus aux figures de proue du 7e art, des projections dans le cadre de la compétition officielle, le panorama dédié au cinéma marocain, mais aussi des séances spéciales et des projections en plein air à la place Jemaa el Fna sans oublier le temps des échanges cinématographiques dans la rubrique «Conversation With».

L’édition de 2019 rendra un hommage au film et cinéma australiens en présence d’une délégation importante d’artistes, de réalisateurs, de producteurs et d’acteurs. De prime abord, des films seront projetés lors du festival, entre autres «Réveil dans la terreur» de Ted Kotcheff, «La Randonnée» de Nicolas Roeg ainsi que les petits bijoux classiques tels que «Mad Max» de George Miller ou encore «Pique – nique à Hanging Rock» de Peter Weir.

Une fenêtre sera ouverte sur le cinéma australien moderne en dévoilant au public une panoplie de films dont «Breath» de l’acteur et réalisateur Simon Baker, «Lion» de Garth Davis, ainsi que le film «True History Of the Kelly Gang» de Justin Kurzel. Par ailleurs, les projecteurs seront braqués sur la ville ocre et la belle brochette d’artistes représentant le 7e art australien.

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top