1980: Les Lions retrouvent le podium

Le Maroc s’apprête à assurer sa 17e participation en Coupe d’Afrique des Nations à l’occasion de la 32e édition de la CAN 2019 prévue en Egypte en été prochain. Cap sur les participations du Maroc à travers l’histoire, depuis la création de la compétition en 1957.

Les Lions de l’Atlas ont rebondi d’une belle manière à la CAN 1980 organisée au Nigeria, après le mauvais sort du simple premier tour lors de l’édition précédente au Ghana. Cette fois, les Lions étaient à un doigt de jouer la finale et renouer avec le sacre de la CAN 1976 remportée pour la première fois dans leur histoire.

En 1980, le sort en a voulu autrement et les Lions terminèrent à la 3e place du podium.  Ce fut la seconde meilleure CAN pour l’équipe du Maroc qui avait bien tracé son chemin vers la terre nigériane. Au tour préliminaire, le Maroc commença par un nul dans le fief de son homologue de l’ïle Maurice (2-2) avant de s’imposer chez lui sur le score net de (4-1). Au tour suivant, le Maroc cartonna le Togo sur le score fleuve de (7-0) avant de jouer à l’économie en déplacement lors du match « retour » en s’inclinant par (2-1).

Lors de la phase finale, le Maroc rangé dans le Groupe B, débuta la compétition par un match nul face à la Guinée (1-1), but de Mustapha, mais concéda une défaite surprise par la suite face à l’Algérie (1-0). Lors de la 3e sortie, le Maroc condamné à gagner pour se qualifier en demi-finales, ne rata pas le coche en s’offrant le tenant du titre, le Ghana, par (1-0) grâce à un but de Khalid Labied. Ce fut un bon rachat pour l’équipe nationale qui avait terminé 2e avec 3 points pour accompagner l’Algérie (5 pts) aux demi-finales. Mais le parcours des Lions s’était arrêté, par la suite, sur un petit score (1-0) face au Nigeria qui allait remporter le sacre final (3-0) face à l’Algérie qualifiée au détriment de l’Egypte suite aux tirs au but (2-2 au temps réglementaire).

Entretemps, l’aventure des Lions de l’Atlas avait connu une belle clôture avec une victoire claire et nette au match de classement au détriment de l’Egypte (2-0), buts de Khalid Labied, pour que le Maroc termine en apothéose. Khalif Labied, lui, avait eu le mérite de se classer meilleur buteur de la compétition en compagnie du Nigerian Segun Odegbami avec 3 buts chacun.

Ce fut donc un exploit inédit pour nos Lions qui méritaient mieux que la 3e place du podium devant l’Egypte 4e et l’autre quatuor ayant joué seulement le premier tour, le Ghana, la Côte d’Ivoire, la Guinée et la Tanzanie. Car l’équipe nationale de cette époque venait de connaitre un remaniement pratiquement total avec la naissance d’une nouvelle génération ayant disputé sa première CAN autour du gardien de but, Baddou Zaki, Ahmed Limane, M’barek El Filali, les Aziz Daidi et Bouderbala, Mohamed Timoumi, Khalid Labied, Jamal Jebrane et d’autres dont certains anciens rescapés tels Abdelmajid Dolmy… sous la houlette des sélectionneurs nationaux Mohamed Jabrane et Hamadi Hmidouch.

Il s’agissait là d’une nouvelle génération des Lions de l’Atlas qui prirent le relais après les anciens joueurs qui furent pratiquement en fin de carrière, notamment ceux malmenés par les Fennecs algériens à double reprises (1-5) à Casablanca et (3-0) à Alger dans une autre compétition, celle des éliminatoires des Jeux Olympiques 1980 de Moscou. Ce fut vraiment un coup dur pour les Lions qui n’avaient qu’à accepter leur destin maudit. Autrement dit, nos Lions n’avaient pas dénigré quelque chose qui finit par leur apporter du bien. Car, juste après, les Lions de l’Atlas vont rebondir en CAN 1980 même s’ils allaient manquer les deux éditions suivantes, 1982 en Libye et 1984 en Côte d’Ivoire, avant de retrouver celle de l’Egypte en 1986 pour terminer dans le top 4 et se relancer vers d’autres cieux notamment le Mondial de cette année avec la plus belle opportunité de se qualifier au premier tour, ce qui fut une première historique pour l’Afrique toute entière…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top