3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

Al Bayane : Quel a été l’évènement de la semaine?

Farid Mezouar : Sans doute, la semaine a été marquée par la fin de la période d’annonce des résultats annuels 2017. Ainsi, la masse bénéficiaire 2017 a progressé de 12% ce qui conforte la tendance observée en 2015-2016 et la rupture avec les baisses enregistrées en 2012, 2013 et 2014. Par ailleurs, cette croissance des bénéfices a été globalement équilibrée car en dehors de l’immobilier, les principaux secteurs ont fini 2017 dans le vert.

Pourquoi le MASI a été chahuté?

Effectivement, le MASI a cédé 1,3% la semaine précédente ce qui a porté la contre-performance entre le 9 mars et le 6 avril à près de 3%. En effet, tout d’abord, le secteur immobilier a un peu gâché la fête, ce qui a pu rejaillir sur toute la cote, en introduisant un doute. Aussi, les investisseurs sont de plus en plus attentifs à la dynamique des dividendes, davantage qu’au rendement absolu.

Une nouvelle société va rejoindre la Bourse. Qu’en est-il?

Oui, l’Autorité marocaine des marchés des capitaux (AMMC) vient de viser la note d’information relative à l’introduction en bourse d’Immorente Invest. L’opération se fera via une augmentation de capital de 400 millions de DH pour une période de souscription du 23 avril au 26 avril 2018 inclus. Le cours d’introduction est de 100 DH pour un nominal unitaire de 62,54 DH. Créée en mai 2011, Immorente Invest, est une société d’immobilier locatif qui affiche au 31 mars 2018, un portefeuille composé de 10 actifs immobiliers représentant un investissement global de 272,9 millions de DH.

Related posts

*

*

Top