9 régions sur 12 n’enregistrent plus aucun nouveau cas de contamination

Une lueur de grand espoir

Depuis une semaine, les nouveaux cas de  contamination au coronavirus sont en baisse, tangible et constante, dans le pays.Ce constat se trouve aussi conforté par l’augmentation substantielle du nombre de tests effectués à travers le pays, notamment dans les grandes  villes comme Casablanca, Rabat, Tanger, Fès et Marrakech, qui arrivent en tête du peloton en ce qui concerne les cas testés positifs au covid-19, à travers le pays.

Au niveau des nouvelles infections, la région de Casablanca-Settat continue à avoir la plus  forte part (37 cas), suivie de Marrakech-Safi (5) et Tanger-Tétouan-El Hoceima (3).

Il faudra signaler, cependant, que l’extrême part de ces infections est détectée parmi les personnes contacts.

Dès lors l’on aura constaté que mises à part ces trois régions, le reste, soit 9 régions, n’ont pas connu de nouveaux cas de contaminations.

Donc l’on peut dire que les trois quarts des régions du pays peuvent laisser la pandémie derrière elles, sous condition de strict respect des nouvelles règles.

Ainsi, depuis le début de la pandémie au Maroc, le 2 mars 2020, le nombre de cas cumulés et enregistrés positifs au covid-19 est, en moyenne, en baisse constante.

Une simple comparaison des chiffres enregistrés depuis trois semaines permet de dégager ce constat fort encourageant.

Infections en baisse et guérisons en hausse

Ainsi, entre le 11 mai et le 27 mai à 10 heures, ce nombre est passé de 6297 cas positifs à 7584 cas, soit 1281 cas supplémentaires en deux semaines et une moyenne d’infections de 85 nouveaux cas par jour.

Cette moyenne descend à si l’on fait le même raisonnement comparatif pour la période allant du 18 au 27 mai. L’augmentation est de 510 cas en 8 jours, soit à raison de 63 cas supplémentaires par jours tout au long de ces huit derniers jours.

S’agissant du nombre de personnes guéries, là encore le progrès est très notable. Nous passons de 2832 cas le 11 mai à, respectivement, 3682 puis à 4969 guérisons. Soit d’une moyenne de 800 guérisons en  une semaine à raison de 80 par jour. Ce chiffre passe à 161 par jour pour la dernière semaine. Soit sur 1287 guérisons supplémentaires du 19 au  27 mai.

Sur ces chiffres de grande progression des résultats positifs, en matière de lutte contre la pandémie, il faudra se féliciter de l’état d’avancement au niveau des 9 régions, aujourd’hui avec aucun cas positif et ce depuis plusieurs jours, exception faite pour la région de Tanger qui n’a rejoint le peloton de tête que lundi dernier.

Il faudra aussi se féliciter des résultats obtenus au niveau des trois régions, malgré le fait qu’elles continuent à accuser de nouveaux cas d’infection, parmi les personnes contacts des séropositifs.

Aussi, le taux de létalité, calculé en fonction du nombre de patients décédés par rapport au total de personnes contaminées, accuse lui aussi, quotidiennement, une moyenne de baisse importante. Ainsi le nombre des décès, très faible, dieu merci, atteint à peine les 202 (valeur d’hier matin) et se stabilise à 2,7%. Ce qui place notre pays dans une moyenne mondiale  relativement basse.

Tous ces résultats réconfortent les actions efficaces des autorités sanitaires et des pouvoirs publics et laissent planer de grands espoirs pour vaincre la pandémie.

Mais, cependant, il faudra redoubler de vigilance et continuer à respecter les règles de protection et de distanciation sociale et physique, chez soi comme dans les lieux de travail ou d’approvisionnement des denrées alimentaires.

Le défi peut être relevé, à cette condition, si, également, les services de contrôle des règles d’hygiène, de protection et de respect de la distanciation jouent rigoureusement le rôle qui leur est imparti, en ces derniers jours de confinement, comme dans la prochaine période de déconfinement.

Mohamed Khalil

*

*

Top