Actifs immobiliers: La baisse des ventes et des prix se poursuit toujours

La baisse de l’indice des prix des actifs immobiliers n’est pas prête de s’estomper de sitôt. Elle se poursuit et se confirme depuis le début de l’année 2019. Les derniers chiffres de Bank Al Maghrib (BAM) montrent une nouvelle baisse de 0,6% de cet indice. Le résidentiel aussi bien que le foncier et les biens à usage professionnel affichent une décroissance continue en termes des prix et des ventes.

Après l’importante baisse trimestrielle de 12,3% au  T12019, l’ensemble des biens résidentiels ont accusé une chute des ventes et prix de vente. Ainsi, au second trimestre, BAM annonce une baisse de 0,4% pour le résidentiel, de 0,8% pour le foncier et de 1,5% pour les biens à usage professionnel. Le nombre de transactions suit la même tendance, soit 7,3%. Cela s’est traduit par une baisse de 3% au niveau du résidentiel et de 19,3% pour les terrains. Idem pour les biens à usage professionnel qui ont connu une baisse de 15%.  Globalement, le nombre de transactions a enregistré un repli de 8% globalement, de 4,4% pour les biens résidentiels, de 20,1% pour les terrains et de 10,5% pour les biens à usage professionnel.

Tendance par catégorie d’actifs

Les prix des biens résidentiels ont glissé de 0,4% pour les appartements aussi bien que les maisons, soit respectivement 0,3% et 1,1% et 2,6% et 11,6% en termes de transactions. Contrairement, les prix des villas ont affiché une hausse de 0,2%  en même temps que le nombre de transactions, soit 2,4%. La tendance annuelle fait état d’une diminution des prix et des transactions du résidentiel toute catégorie confondue, traduisant les replis de 4,1% pour les appartements, de 5,4% pour les maisons et de 11% pour les villas.

Au niveau du foncier, le glissement trimestriel montre que les prix des terrains ont diminué de 0,8% et que les transactions se sont repliées de 19,3%, soit une baisse annuelle de 1,9% des prix et de 20,1% du nombre de transactions.

Les prix des biens à usage professionnel et commercial ont diminué de 1,5% en raison des baisses de ceux des locaux commerciaux et des bureaux de 1,6% et 1% respectivement. Le nombre de transactions a reculé de 15%, avec des replis de 16,6% pour les locaux commerciaux et de 5,9% pour les bureaux. Sur une année, les prix ont diminué de 1,4%, avec des baisses de 1% pour les locaux commerciaux et de 4,3% pour les bureaux. Seules les ventes des bureaux ont augmenté de 18,1% au T2 2019.

L’analyse des actifs immobiliers par ville, affiche une hausse de tous les indices (prix, vente, transactions…) au niveau de la région du Grand Casablanca. Les prix ont augmenté de 1,4% entre T1 et T2. Parallèlement, les ventes ont augmenté de 1,5%, traduisant une hausse de 4,4 % pour les biens résidentiels et des baisses respectives de 2% et 14,6% pour les terrains et les biens à usage professionnel.

Au niveau de Rabat, les prix ont diminué de 1,4% en glissement trimestriel. Les prix des terrains ayant augmenté de 3,1%. Les transactions se sont repliées de 11,4%, reflétant des reculs de ventes du résidentiel de 7,9%, des terrains de 12,9% et des biens à usage professionnel de 38,9%.

S’agissant de l’évolution de l’indice des actifs immobiliers à  Marrakech, les prix ont légèrement augmenté de 0,2%. Les transactions ont crû de 7,6%, après une diminution de 34,7% le trimestre précédent.

A Tanger, l’indice des prix a reculé de 1,9%, traduisant des diminutions des prix de 1,5% pour les biens résidentiels, de 2,1% pour le foncier et de 2,9% pour les biens à usage professionnel.

Fairouz  El Mouden

Related posts

*

*

Top