Adieu Mohamed Laftouhi

L’athlétisme national en deuil

La famille sportive et médiatique marocaine a été endeuillée par la disparition de Mohamed Laftouhi survenu lundi dernier à Casablanca. Disparu à l’âge de 58 ans, Mohamed Laftouhi était l’un des grands athlètes marocains du temps de l’âge d’or de cette discipline ayant hissé haut le drapeau national dans différents rendez-vous à l’échelon international. Le regretté Laftouhi natif de l’ancienne Médina a commencé sa carrière d’athlète  chez son club de toujours, le Wydad de Casablanca, avant de passer au club voisin d’Al Hayat qu’il allait présider par la suite.

Dans les années 1980,  le regretté Laftouhi avait le mérite d’accompagner plusieurs grands athlètes marocains au championnat national dont Nawal El Moutawakkil et Said Aouita pour ne citer que ceux-là qui avaient remporté leurs premières médailles d’or aux Jeux méditerranéens de 1983 à Casablanca avant d’aller s’éclater avec le métal précieux, un an plus tard, aux Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles. Ce sont là de beaux souvenirs de Feu Laftouhi qui avait pris la distinction d’occuper le poste de directeur technique à la Ligue Chaouia du Grand Casablanca où il fut derrière le dénichement de plusieurs jeunes talents dans différents clubs de la région.

Feu Laftouhi avait également accompagné plusieurs clubs sportifs notamment ceux des Boules et de la Pétanque où il n’avait que des amis au sein des Boulistes et des Pétanquistes mais aussi des dirigeants des fédérations de ces deux disciplines dont notre ami Alhassan Rmili, président délégué de la FRMSB.

Au Football, Feu Laftouhi qui portait dans son cœur les Rouges du WAC avait également des amis et des copains au sein de l’autre club frère-ennemi du Raja avec lesquels il ne tissait que de bonnes relations tout d’ailleurs comme chez différents clubs d’ici et là…

Toutes ces disciplines et d’autres dont l’omnisports  en général allaient constituer la continuité pour  Feu Laftouhi qui a profité de l’occasion pour se recycler et devenir animateur sportif en créant notamment son site électronique de Hona Press qu’il a dirigé avec brio en sa qualité de directeur de publication avec comme rubriques le sport mais aussi d’autres affaires et soucis de la population…

En ces circonstances douloureuses, nous présentons nos sincères condoléances à tous ses amis et ses proches dont notamment sa femme Mme Bahia Laftouhi, sa fille Widad ainsi qu’à l’ensemble de la famille Laftouhi, tout en Priant le Tout Puissant d’avoir le défunt en Sa Sainte Miséricordieuse.

Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.

Rachid Lebchir

Étiquettes ,

*

*

Top