Afailal appelle à un meilleur service climatique dans la région arabe

La ministre déléguée chargée de l’Eau, Charafat Afailal, a appelé, mardi à Casablanca, à renforcer et reconstruire de façon «concrète, réalisable et mesurable» la feuille de route pour un meilleur service climatique dans la région arabe, «partant de l’existant et tenant compte de nos possibilités et des opportunités qui s’ouvrent à nous».

Pour cela, il est important de «conjuguer tous les efforts et partager le savoir-faire afin de tailler davantage nos services climatiques aux besoins des usagers et partenaires des différents secteurs socio-économiques de la région arabe entière», a souligné la ministre déléguée qui s’exprimant à l’ouverture d’une rencontre sur l’importance des informations et des services climatologiques pour la prise de décision dans le contexte du changement climatique.
Nul ne peut nier le rôle capital et incontournable des données météorologiques, de l’information et des services climatiques en général dans l’aide à la prise de décision dans l’ensemble des secteurs sensibles au climat (agriculture, eau, patrimoine forestier, énergie, santé, transport outre la préservation des personnes et des biens), a-t-elle ajouté dans une allocution lue en son nom.
Pour sa part, Filipe Lúcio, chef du Bureau du cadre mondial pour les services climatologiques, a indiqué que les données climatiques constituent de nouveaux services qui ouvrent des horizons dans la planification, la mise en place de plans préventifs et la gestion des ressources naturelles.
Il a également appelé à renforcer les capacités scientifiques et encourager la recherche scientifique pour faire face aux défis du futur, mettant l’accent sur l’échange d’expériences entre les experts dans ce domaine.
De son côté, le directeur de la Météorologie nationale, Abdellah Nassif, a indiqué que cette institution ne ménage aucun effort dans l’objectif de satisfaire, de la meilleure façon possible, les besoins des usagers, partenaires et décideurs pour leur permettre de mettre en place les stratégies et décisions appropriées afin de minimiser les impacts négatif du changement et variabilité climatique sur les différents secteurs socio-économiques du pays.  Cette rencontre qui se tient à l’initiative de la Direction de la météorologie nationale (DMN) en collaboration avec l’Organisation mondiale de la météorologie (OMM) et le Cadre mondial des services climatologiques est marquée par la participation d’un large éventail de partenaires de différents secteurs économiques du Maroc et de la région arabe, ainsi que d’experts nationaux et internationaux en matière de changements climatiques.
Elle se focalisera sur le rôle des données climatiques, produits et services d’information à l’appui de la prise de décision dans les secteurs sensibles au climat et définira des mécanismes pour renforcer le développement et l’efficacité des services climatologiques dans la région arabe, tenant compte du changement du climat auquel fait face la communauté internationale entière.
La DMN a pour principales missions de mener des activités relatives aux informations et prévisions météorologiques et climatologiques, d’effectuer des études et recherches atmosphériques, de météorologie et de climatologie théoriques, expérimentales et appliquées et de participer à la préparation des accords internationaux dans les domaines de la météorologie et la climatologie.

(MAP)

*

*

Top