Agadir, le vent en poupe!

Carte au plein pour la capitale du Souss, à l’entame de la seconde semaine du séjour royal.

Une constellation de projets orne les divers secteurs de la vie active, avec faste, tout au long de ces journées mémorables. Il semble bien que rien n’arrêtera plus cet assaut somptueux qui se déroule, à bâtons rompus, sous les pieds d’une ville jubilante, après des périodes de vaches maigres. Il est bien vrai, cependant que, depuis déjà trois ans, on sentait venir cette embellie qui se profilait à l’horizon.

On balisait résolument le chemin et déblayait non sans synergie, le terrain qui devait mener droit à l’éclaircie ambiante d’aujourd’hui fort auréolée par la quintessence paternelle du Souverain. Le Souss se remet copieusement de ses plaies et s’en va s’enorgueillir de cette satiété qui mettrait sans doute, tant de tonus dans ses turbos asséchées.

A cet égard, on citera la mise en marche de la Cité de l’Innovation du Souss Massa qui traduit la concrétisation de la déclinaison régionale effective du Plan d’accélération industrielle, lancée par le souverain le 28 janvier 2018.En tant que réel créneau de l’émergence certaine, en matière crédos de recherche, de développement, ce nouveau levier fait preuve d’intérêt, sans ambages, dont jouit la région de Souss Massa et de la volonté résolue d’ériger la région en pôle économique central du Royaume, à même  d’impacter fortement, les segments fiables  générateurs d’emplois pour les jeunes et de garantir une nette croissance en faveur des populations.

Trônant en pleine enceinte de l’Université Ibn Zohr, la Cité de l’Innovation du Souss-Massa vise à fournir cette contrée d’une assise d’accueil technologique, en direction de l’entrepreneuriat et de la mise en vie de start-ups inventives par le truchement d’un système d’incubation de la valorisation des résultats de la recherche scientifique au profit des secteurs économiques et des écosystèmes industriels de la Région et le transfert technologique et la jonction entre  entreprises et structures de recherche et de développement.

On se sera contenté de mentionner cette performance, parmi tant d’autres dans cette galaxie de projets qui agrémente le champ économique national, vu son importance capitale pour une région qui se veut désormais, un atomiseur de haute envergure au centre du royaume, pour une enveloppe budgétaire de plus de 42 millions de dirhams.

Équipée de produit de nouvelle génération, cette Cité a permis la mise en place de 20 structures, dont 14 start-ups, trois clusters (Agadir Haliopôle, Agrotech, Logipôle) et 3 structures d’accompagnement (Réseau Entreprendre-Agadir, ainsi qu’ Associations initiatives Souss-Massa, X-HUB). En plus de  la Cité de l’Innovation, la déclinaison régionale du Plan d’Accélération Industrielle renferme aussi la réalisation d’un Technopark, avec 55 millions de dirhams, consacrés aux petites et moyennes entreprises et aux Start-up du secteur des technologies de l’information et de la communication.

Des lots sont déjà affectés à 3 projets industriels totalisant 2016 emplois directs en perspective et un investissement de 461 millions de dirhams. Bon vent pour une région qui mérite tant de jets en termes d’investissement!

Related posts

*

*

Top