Ait Taleb: la date de démarrage de la campagne de vaccination n’est pas encore fixée

Karim Ben Amar

Lors de son passage sur la deuxième chaine marocaine, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, s’est penché sur la mise en place de la campagne de vaccination contre la Covid-19. Il a souligné néanmoins,  que la date de démarrage de cette campagne tant attendue n’était pas encore fixée, bien que préalablement prévue dès le vendredi 4 décembre. Les détails.

Alors que l’ensemble de la planète redoute la deuxième vague, le Maroc prépare une campagne massive de vaccination. Lors de son intervention dans la capsule «Sihatna Jamii» (Notre santé à tous), diffusée sur 2M, le ministre de la Santé a fait le point sur la campagne de vaccination massive qui débutera dans les prochains jours.

Dans le même sillage, Ait Taleb  a affirmé qu’il espère que la campagne puisse commencer dans les plus brefs délais, soit avant la fin de l’année de cette année. Lors de son allocution, le ministre de la Santé a souligné que cette étape nécessite une préparation au niveau logistique.

Dès les prémices de la recherche d’un éventuel vaccin, le débat a porté sur l’obligation ou non de se faire vacciner. Sur cette question Ait Taleb a été catégorique en déclarant que le vaccin ne sera pas obligatoire comme partout dans le monde. Cependant,  les citoyens sont appelés à adhérer à cette campagne, considérant que ce geste responsable est un devoir national.

Il a aussi indiqué que la seule issue pour sortir de cette pandémie est l’immunité collective qui passe par la vaccination d’au moins 80% de la population.

Le ministre rappel que seules les personnes vaccinées pourront quitter le territoire puisque le monde entier demandera un passeport immunologique aux frontières. Il ne sera donc plus possible de voyager sans un passeport Covid. C’est d’ailleurs pour cette raison, que les vaccins choisis par le Maroc sont reconnus par l’OMS et font partie du programme COVAX. «Cela permettra au Marocains vaccinés de voyager partout dans le monde» a-t-il rappelé.

Par ailleurs, Khalid Ait Taleb a indiqué qu’«il faut faire un suivi des personnes vaccinées qui seront enregistrées sur les listes électroniques et se verront attribuer un QR code. Nous voulons que les marocains soient parmi les premiers à être vaccinées», détail-t-il.

S’agissant du coût de la vaccination, il a assuré la gratuité du vaccin pour les plus démunis. Il a aussi précisé que le vaccin anti-Covid fait partie des vaccins remboursables pour les personnes bénéficiant d’une couverture médicale. Toute personne affiliée à une société d’assurance ou un organisme gestionnaire de l’AMO aura droit au remboursement du vaccin.

Quant à la fabrication du vaccin, Ait Taleb a évoqué un transfert de technologie de la Chine vers le Maroc pour produire le vaccin anti-Covid-19 en mettant l’accent sur le fait que le Royaume est disposé à mettre son savoir-faire à la disposition des autres pays, notamment dans le cadre du partenariat sud-sud.

Le chef du Gouvernement a affirmé de son coté, que le Maroc allait aussi  recevoir des vaccins britanniques du laboratoire pharmaceutique Astrazeneca.

S’agissant de la situation épidémiologique au Maroc, le ministre a affirmé qu’elle est inquiétante, mais demeure sous contrôle. Il confesse lors de son passage télé, que le déconfinement a fait augmenter la propagation du virus. Il ajoute que pas moins de 80% de l’ensemble des contaminés l’ont été au cours des trois derniers mois.

Malgré la propagation du virus, Ait Taleb a mis l’accent sur le fait que le taux de létalité demeure parmi les plus faibles dans le monde et le taux d’occupation des lits de réanimation ne dépasse pas les 38%.

Étiquettes ,

Related posts

*

*

Top