Andalousies Atlantiques : une 16e édition dédiée aux femmes artistes

Toutes les musiques aiment Essaouira, terre des arts et  des cultures. En effet, la Cité des vents accueillera la 16e édition du Festival des Andalousies Atlantiques  aura lieu  du 31 octobre au 3 novembre. Une édition spéciale fêtant  les voix envoûtantes des femmes musiciennes, chanteuses et artistes. Et pour renouer le lien  avec les mélomanes et  les festivaliers, 15 Concerts d’Anthologie feront vibrer les lieux emblématiques de Mogador.

16 ans déjà !  Le festival a pu, au fil des années, rendre hommage au Patrimoine Musical Judéo-Arabe et faire de la musique ce lien fédérateur  entre les cultures et les peuples. «Il y a plus de quinze ans quand naissait à Essaouira le Festival des Andalousies Atlantiques, c’est au Maroc, au Maghreb et en terre d’Islam que chaque année des milliers de Musulmans et de Juifs se donnent rendez-vous pendant  plusieurs jours pour chanter ensemble, jouer de la musique et fêter dans la joie leurs histoires partagées, leurs mémoires mêlées et leur patrimoine musical interprété à 4 mains et comme souvent à Essaouira alternativement en arabe et en hébreu», soulignent les organisateurs.

Les femmes seront à l’honneur à travers une programmation rythmée, harmonieuse et diversifiée. C’est d’ailleurs l’une des spécificités et particularités de cette année. «Précieuses d’abord avec les femmes mises à l’honneur en 2019, non pas par effet de mode, mais parce qu’Essaouira a la bonne idée de faire écho à ces jeunes femmes chaque année plus nombreuses à se réapproprier les répertoires les plus emblématiques de notre musique andalouse, du chgouri ou du malhoun judéo-arabe», ajoute la même source. Pour ce faire, plusieurs voix viendront partager les lettres de noblesse de la musique judéo-arabe et celle des quatre coins du monde.

La musique voyage… et l’artiste et chanteuse  Samia Ahmed invitera sans doute le public à un périple musical aux terres de l’Andalousie. Quant à Dalila Meksoub, elle chantera entre autres les grandes voix comme Line Monty, Salim Halali, Samy Al Maghribi. Au programme de cette édition figurent Tamar Bloch et Chaimae Imran qui rendront un vibrant hommage à la  pianiste et grande artiste Hajja Ghita El Oufir. Le public sera gratifié également  par les voix d’Asmae Lazrak, Raymonde Al Bidaouia.

«Cet hommage aux femmes qui donnera le ton à cette 16e édition des Andalousies fera écho à la place faite aux jeunes cette année. Musulmans et Juifs, ces étoiles montantes sont déterminées à ne rien oublier de ce que leurs aînés leur ont légué. Ils s’appellent Elad Levi, Anas Belhachemi, Yohai Cohen, Salah Eddine Mesbah, Hay Korkos ou Hicham Dinar», précisent les organisateurs. Toutefois, et comme le veut la tradition, le Festival des Andalousies Atlantiques organisera dans le cadre de Forum-Agora un débat sur «Le vivre ensemble».

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top