Appel à l’union et au rejet du désaccord

Un communiqué de la FMEJ

Le bureau exécutif de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a publié, jeudi, un communiqué qui fait le point sur le dernier développement que le secteur a connu avec la création d’une autre structure organisationnelle à laquelle certains membres de la FMEJ ont adhérés.

La Fédération a insisté dès le départ sur la nécessité de garder l’esprit de «l’union» et de «rejeter tout désaccord», tout en «favorisant toutes sortes de groupements qui constituent la voie idoine pour servir la profession».

Ce développement qui intervient dans « une conjoncture délicate marquée par la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de la Covid-19, et donc par de «fortes répercussions sur notre secteur qui vit aujourd’hui un combat de survie».

Le communiqué de la FMEJ rappelle que les impacts et conséquences de ladite crise ont touché «les cadres organiques de cette profession qui s’est inscrite dans une large opération de restructuration pour faire face aux effets de cette épidémie».

Le communiqué, qui enregistre le fait de l’adhésion de certains de ses membres à la nouvelle structure, considère que la FMEJ reste l’organisation corporatiste «la plus représentative et l’héritière légitime des parents fondateurs du Syndicat qui comptait en son sein les éditeurs, en 1962».

Pour la direction de la FMEJ, «le pluralisme est l’essence de la démocratie et cette liberté exige le respect de l’autonomie de décision de la Fédération dont le bureau exécutif est convaincu que le meilleur moyen de servir les intérêts de la profession est le rassemblement et l’union, en rejetant tout ce qui divise et en cherchant, de manière assidue, tout ce qui permet la coalition, sous toutes les formes possibles». Car «les mécanismes organisationnels «importent moins que les objectifs, et à leur tête une presse forte et crédible au service des lecteurs».

Et, puisque «le bureau exécutif ne peut donner ce qu’il ne possède pas, il a décidé de s’en remettre aux collègues qui les ont élus et de remettre cette confiance à l’assemblée générale qui, seule, a la légitimité et les prérogatives juridiques de prendre toutes les décisions organisationnelles et structurelles qu’elle jugera convenables, en cette difficile conjoncture par laquelle le secteur de l’édition et de la presse passent.

Et ce, dans un esprit constructif qui donne, in fine, une image honorable d’une presse dont le capital est la confiance émise par la société en direction de ceux qui assument la responsabilité de satisfaire le besoin des citoyens d’une presse libre, professionnelle et éthique».

C’est pourquoi, le bureau exécutif a appelé «à une Assemblée générale extraordinaire conformément aux titres IV et V du règlement intérieur de la FMEJ, et ce au siège de la Fédération à Casablanca le vendredi 03 juillet à partir de 15h00.

Étiquettes ,

Related posts

*

*

Top