Autre revers cinglant pour la fantomatique «RASD»

Le département fédéral suisse des Affaires étrangères ne laisse pas de champ à la spéculation.  Elle vient d’affirmer qu’aucune représentation officielle de la fantomatique «RASD» n’existe auprès de l’ONU à Genève, ni auprès du Conseil fédéral suisse.

Une note verbale a été adressée à l’ambassade du Maroc à Berne. Cette dernière stipulait que la personne se prévalant d’être le représentant de la fantomatique «RASD» en Suisse, ainsi que son bureau, sont soumis au droit commun suisse.

Ces individus bénéficient des droits que leurs octroient la constitution fédérale, aux mêmes conditions que toutes les personnes se trouvant sur le territoire suisse, d’après la même source.

Cette problématique revient régulièrement et pour cause: l’activisme «d’émissaires» du «Polisario», porteurs de passeports algériens, interviennent en tant que représentants officiels de l’Etat fantoche et déclarent s’exprimer au nom d’une représentation officielle.

Pour rappel, le Conseil fédéral, en réponse à une question parlementaire remontant à 2014, avait tonné qu’il «ne reconnait que les Etats».

 Karim Ben Amar

Related posts

*

*

Top