BCP: les bénéfices frappés de plain fouet par Covid-19

Kaoutar Khennach

Le groupe bancaire de la Banque Centrale populaire (BCP) a publié ses indicateurs financiers au titre du premier trimestre de l’année en cours. Sans surprise, le groupe bancaire a vu ses bénéfices chuter à l’instar des autres banques notamment à cause de l’impact du don au Fonds Covid-19.

Ainsi, le résultat net part du groupe a chuté de plus de 64% par rapport au premier trimestre de l’année dernière  à 245,3 millions de DH, alors que le résultat net consolidé n’a reculé que de -39% à 470 millions de DH sur la même période de référence. Aussi, le coût du risque a baissé de -2,3% à 751 millions de DH.

Par ailleurs, les intérêts minoritaires ont grimpé de 87,5 millions de DH au premier trimestre 2019 à 224,8 millions de DH au premier trimestre 2020. Cette évolution traduit certainement la croissance à l’international où la BCP ne contrôle pas 100% des filiales. Il en est de même pour les Banques populaires régionales (BPR) où le groupe bancaire détient entre 54,8% et 61% des parts.

En termes de revenus, le  produit net bancaire (PNB) a atteint au premier trimestre  4,25 milliards de DH, en hausse de 0,7% grâce à une marge d’intérêt en croissance de 16,8% à 3,14 milliards de DH qui a compensé la perte des activités du marché de -57,9 millions de DH. Notons que la marge d’intérêt a dû profiter de l’intégration des nouvelles filiales africaines au quatrième trimestre de l’année dernière.

Enfin, le groupe bancaire a accordé des reports d’échéance au profit de 85.000 clients-personnes physiques et entreprises dans le cadre de son engagement dans la lutte anti-Covid-19. Ce sont également près de 5.500 entreprises au Maroc, dont la majorité sont des TPE, qui ont fait appel à la Banque pour bénéficier des solutions d’accompagnement des entreprises pendant la crise, notamment le produit Damane Oxygène, soit une enveloppe globale de près de 2,5 milliards de DH.

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top