Autrement dit  articles

Séisme?

Séisme?

Secouer le cocotier ! Rien qu’à en parler, l’effet est produit. Un séisme, une révolution. Avec la chaleur accablante de ce mois «d’aoûtobre», les attentes envers l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la dixième législature convergeaient sur le discours royal institutionnel. C’est par l’application de l’article 65 de la Constitution que

Assiette

L’assiette a fait son apparition dans le champ politique national comme étant la preuve de la bêtise qui, si l’on ne prend garde, est entrain de le phagocyter. Un abêtissement qui ne préserve aucune organisation politique et qui ne peut être traité avec mépris et indifférence. C’est un dommage collatéral d’une pratique démocratique infectée par

Expectative

Extraordinaire attente dans laquelle se trouvent les acteurs partisans de la vie politique nationale. Si personne ne veut utiliser le terme de «crise», c’est sûrement faute de pouvoir proposer une solution. Comme le dicton le souligne, «celui qui n’a rien en sa possession, ne peut rien donner». Alors, on fait monter les enchères pour ne rien

Assoupissement !

Le Maroc est tel ce marcheur en pays montagneux. Chaque fois qu’il arrive à dépasser un relief, son horizon s’éloigne et montre un nouveau modelé morphologique qu’il faudrait, par monts et par vaux, parcourir.Les années vingt de ce siècle étant des dates assez proches pour constituer un horizon prospectif, l’émergence probable est repoussée vers 2030,

Comm.

La communication, encore faut-il qu’elle soit bien menée, ne peut prendre la place de l’action politique. Et si cette communication s’accompagne d’une autosatisfaction, au moment où «notre peuple a des attentes de plus en plus grandes», elle devient contreproductive et malsaine. Si à cela s’ajoute un embrouillamini développé par ceux qui sont censés répercuter à

Sinistrose

Une sinistrose rampante et insidieuse pèse sur l’atmosphère. Elle s’exprime dans les discussions quotidiennes et s’alimente au sein des réseaux sociaux. Il ressort de la publication de comparaisons avec le passé que la société recule avec une prégnance bigote, une violence barbare et une négligence de l’environnement. La putréfaction de la viande du mouton immolé

Sacrifices

Dans des conditions appropriées, la population marocaine est habituée à faire des sacrifices aussi bien individuellement que collectivement. Il reste que «le cher et le précieux» seront sacrifiés pour la défense de l’intégrité territoriale du pays et pour l’éducation de leurs enfants. Le territoire est sacré. Il constitue la base géographique de l’identité nationale. À

Responsabilité

La responsabilité n’est pas une patate chaude que l’on cherche à refroidir pour soi-même ou pour les autres en en diminuant la portée pour certains ou en cherchant à la mettre au compte d’une entité abstraite fût-elle l’Etat. Nous sommes tous responsables ; aussi bien le chercheur universitaire qui a participé à la rédaction de la

Top