Cinéma articles

Merci les filles !

Merci les filles !

N3am a lalla de Zakia Tahiri Maintenant que les polémiques autour de la programmation télévisuelle pour le mois de ramadan se sont calmées, on peut opérer un retour rapide sur ce qui a marqué cette «saison» exceptionnelle du paysage audiovisuelle marocain. En effet, au-delà de l’inflation de discours généraliste autour de la « médiocrité » des programmes,

«Le vent nous emportera»

Décès de Abbas Kiarostami, icône universelle du cinéma iranien «Quand on ne dit rien c’est comme si on disait une multitude de choses» A. Kiarostami Abbas Kiarostami est décédé, lundi dernier (4 juillet), à l’âge de 76  ans. C’est dans une clinique parisienne, où il était venu pour des soins, que sa mort a été

Un amour à Casablanca de Abdelkader Lagtaâ (1991)

Il était une fois le cinéma Il est entré dans l’histoire comme le premier film qui a ouvert la voie du box-office au film marocain. Un amour à Casablanca inaugure en effet ce qui fut reconnu comme la décennie de scella la rencontre du cinéma marocain avec son public. Aujourd’hui peut-on s’interroger sur les raisons

Confessions

Je dévorais gloutonnement le passage que je raconterais aux gamins du quartier. Le soir, ils m’entouraient. Un silence religieux tombait et je commençais mon récit avec la formule traditionnelle des conteurs professionnels «Kane Ya Makane…» Je m’efforçais de rendre mon histoire plus attrayante, plus captivante que possible en faisant des gestes, des mimiques et en

Caftan d’amour de Moumen Smihi (1988)

Il était une fois….le cinéma Moumen Smihi (né à Tanger en 1945) occupe une position singulière dans notre paysage cinématographique. Il est considéré comme l’un des précurseurs du courant intellectuel dans le cinéma maghrébin. Il est un cinéaste des lumières. La critique désigne comme intellectuels les metteurs en scène du Maghreb qui refusent non seulement

Poupées de roseaux de Jilali Ferhati (1982)

Il était une fois….le cinéma C’est un film qui mérite un arrêt sur image à plus d’un titre. Du point de vue de l’histoire institutionnelle du cinéma marocain, Poupée de roseaux de Jilali Ferhati est le premier film à avoir décroché la récompense suprême de la première édition du festival national du film en 1982

Bud Spencer n’est plus : le monde pleure Trinita…

Si très peu de jeunes d’aujourd’hui ont entendu parler de lui, ceux des années soixante-dix ne le connaissent que trop puisqu’avec son compère Térence Hill, ils avaient monopolisé les écrans… Bud Spencer, de son vrai nom Carlo Pedersoli, icône du cinéma italien, né le 31 Octobre 1929 à Naples en Italie « s’est paisiblement envolé au ciel »

Le Retour de Radia

Étendue sur le dos, Radia respire faiblement en transpirant et en poussant de temps en temps une toux à peine perceptible. Pourquoi le sort s’est-il acharné sur cette femme à peine âgée de vingt-cinq ans, dans la fleur de l’âge ? Quel crime a-t-elle commis pour mériter cette sentence ? La mère prie : «Dieu, faites

Top