Livres articles

Issam Eddine Tbeur, une voix venue de nulle part

Issam Eddine Tbeur, une voix venue de nulle part

Voilà un recueil écrit loin des champs battus de la littérature, texte dont les nouvelles sont pétries dans la même pâte: celle de l’insignifiance qui en est tout à la fois l’héroïne et la substance. Les personnages, affranchis des lois narratives en vigueur, sont si petits et si plats d’esprit qu’on est tenté de les

 «La plume d’un artiste qui a plus d’un art dans le sac»

Il semblerait qu’en écrivant pour qu’Allah aime Lou Lou (Editions Marsam), Rachid Khaless ait alternativement passé de l’ébriété à la sobriété. En témoignent les descriptions fougueuses virées souvent en visions hallucinatoires et les épisodes de narration ferme, où les objets et les hommes sont rendus dans leurs moindres contours avec une déconcertante netteté. C’est dire

La Ballade du Calame, Une méditation sur l’écriture

La ballade du calame est l’une des œuvres les plus révolutionnaires dans le monde de la création littéraire afghane et universelle. Un portait intime poétiquement écrit, où le calame devient à la fois un moyen spirituel dans les travaux calligraphiques et une façon de se libérer du monde à l’aide des mots. Atiq Rahimi se

2ème rentrée littéraire : le livre s’ouvre sur la COP22

La deuxième rentrée littéraire nationale a eu lieu samedi 12 novembre à la ville ocre Marrakech, en marge des activités de l’événement planétaire COP22. En effet, cette journée nationale «portes ouvertes» où les auteurs et les éditeurs ont rencontré les visiteurs à la Salle Dar Media, zone verte, a pour objectifs de faire connaitre la production

«Si Dieu nous prête vie»

Un roman ou l’âme souffrante fait révolte Paru aux éditions Saint Honoré, «Si Dieu nous prête vie» est le premier roman d’Intissar Haddiya. Il relate le vécu empreint d’amour, de douleur, d’espoir et d’aventure d’un groupe d’individus partageant la même séance de dialyse. «Connaître d’une manière très simplifiée différents aspects de la maladie rénale et

Le Prix Goncourt 2016 attribué à Leïla Slimani pour «Chanson douce»

Le Prix Goncourt, Prix littéraires des plus convoités de la littérature francophone, a été attribué jeudi à la romancière franco-marocaine Leïla Slimani, pour son roman «Chanson douce» ayant pour thème un infanticide, a annoncé le jury. A 35 ans, la jeune femme faisait déjà figure de favorite auprès des journalistes et des libraires. Avec ce

Le livre marocain à l’honneur à Paris

Dans le cadre de la préparation de la participation du Maroc comme pays invité d’honneur au Salon International du Livre de Paris qui se tiendra du 24 au 27 mars 2017, un point de presse a été organisé le mercredi 7 septembre, au siège de la Wilaya de la région de Casablanca-Settat, avec la présence

Top