Musique articles

Assia Hijri : «Ifrane est privilégiée  par son cachet naturel exceptionnel»

Assia Hijri : «Ifrane est privilégiée  par son cachet naturel exceptionnel»

La première édition du festival international d’Ifrane mettra en valeur la dimension culturelle artistique et humaine de la Ville. Casablanca a abrité dernièrement  une conférence de presse consacrée à la présentation du programme détaillé de cette première édition prévue du 15 au 17 juillet 2016. Celle-ci sera marquée par la participation de plusieurs stars de

Dalida, une icône mondiale de la chanson

140 millions d’albums vendus dans le monde, en trente ans de carrière. Dalida, la star à l’énergie inépuisable, la femme glamour était très prolifique. Elle a enregistré près de 2000 chansons en sept langues différentes. Elle a connu une gloire à l’international. Le public l’idolâtrait, mais elle se sentait abandonnée. Il y a 30 ans, 

L’ahidous, un hymne à l’humain et la terre…

Le patrimoine musical et artistique marocain est puissant, voire séduisant à la fois par sa diversité et sa richesse. Chaque composante, soit telle, amazighe, arabe, andalouse, juive, africaine, méditerranéenne, sahraouie contribue à l’enrichissement du tissu artistique national. L’ahidous, ce genre musical joué par les tribus amazighes est l’une des pratiques musicales les plus anciennes. L’ahidous

Imany fait vibrer le public Rbati

La voix d’Imany a illuminé, mercredi 25 mai, le Théâtre National Mohammed V. La chanteuse de 37 ans, ancien mannequin, a dégagé sur scène un enthousiasme et une énergie électrique exceptionnels. Lors de son concert, Imany a enflammé le public en interprétant ses titres les plus connus entre autres «Don’t be soshy», «You will never know», ainsi

Assi El Hallani s’excuse auprès des Marocaines

Le chanteur libanais, Assi El Hallani, a profité de sa conférence de presse mercredi dernier à  la villa  des arts de Rabat  pour présenter ses excuses auprès des femmes et  de ses  fans  marocaines après la sortie de sa chanson «Sata». Le tube, qui sonnait comme une insulte pour quelques-uns, a soulevé des critiques. «J’ai

Majid Bekkas et Inés Bacán illuminent le Chellah 

Que de la bonne musique sur la scène de Chellah! C’est dans ce monument historique qu’ont eu lieu les plus belles prestations du festival Mawazine.  Après les musiciens du Caire, c’est le virtuose marocain de renommée internationale Majid Bekkas accompagné de l’artiste espagnole Inés Bacán, des instrumentistes Pedro Soler et Gaspar Claus qui ont livré

«La musique est notre première langue»

Randy Weston, le pianiste de jazz tombé amoureux du Maroc et de la musique gnaoua en particulier! Arrivé au Maroc dans les années 60 où il découvre grâce à un musicien de Tanger, Abdellah Boulkhair El Gourd, la musique gnaoua, Randy Weston ne se séparera plus jamais de ce pays. Agé de 90 ans, l’Américain,

Festival gnaoua : une 19e édition pleine de sagesse!

Et de 19 pour le festival gnaoua ! Dès aujourd’hui, Essaouira accueillera les festivaliers et mélomanes pour une édition colorée et riche en surprises. Cette année, la ville des Alizés donnera la part belle aux maâlems de l’art gnaoui disparus récemment. Le festival gnaoua célèbre cette année sa 19e édition sous le signe de l’âge

Top