special articles

SIAM: quelles retombées économiques pour les exposants?

SIAM: quelles retombées économiques pour les exposants?

Plus de 1000 entreprises et coopératives sont présentes au Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) pour l’édition 2016. En effet, les acteurs du secteur agricole et agro-alimentaire attendent toujours ce moment avec impatience et appréhension. Quels intérêts trouvent-ils, alors, à exposer leurs produits au salon? Le SIAM se veut un événement facilitateur pour une

Une 11e édition entre agriculture et climat

L’ambiance est motivante au SIAM qui a ouvert ses portes pour sa 11e édition. L’opportunité pour un millier de professionnels du secteur de vivre l’expérience “grandeur nature” d’une agriculture qui bouge, évolue et s’interroge. C’est ainsi que les hauts responsables du Maroc, dirigeants d’entreprises, banquiers et coopératives, se retrouvent à Meknès, qui devient les lieux

Le SIAM, vitrine des avancées de l’agriculture marocaine

Le Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM), qui est à sa 11e édition, se confirme d’année en année comme un rendez-vous annuel incontournable tant pour les visiteurs que les professionnels pour s’informer des étapes franchies par l’agriculture marocaine.  Organisé sous le thème «Agriculture durable et résiliente», le SIAM 2016 qui a ouvert ses portes

11è SIAM : la consécration internationale

1200 exposants en provenance de 60 pays sont attendus à la 11ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM), prévu du 27 avril au 1er mai. En bon maître de cérémonie, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, a tenu personnellement à s’enquérir des derniers préparatifs du salon. Il en

OCP, main-forte de l’agriculture durable

Acteur phare du développement régional et partenaire clé du plan Maroc vert, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) continue à militer en faveur de la promotion du secteur agricole en favorisant l’entrepreneuriat et l’innovation.  De même, le spécialiste des phosphates s’engage, de plus en plus, à mettre son savoir-faire et son expertise au service d’une agriculture

Le marché boursier constitue un moyen de financement alternatif avantageux pour les opérateurs agroalimentaires. En effet, la Bourse de Casablanca a permis à des acteurs incontournables du secteur agroalimentaire marocain de se développer, soit à travers l’ouverture du capital, notamment, Cosumar et Dar Couspate, soit simplement par l’émission de titre obligataire comme cela est le

«La qualité, moins chère que la non qualité»

Si la qualité des produits, considérée comme le maillon faible de la chaîne de l’agroalimentaire, connait depuis quelques années des améliorations au Maroc, pour Mounir Diouri, directeur général de Qualilab international, laboratoire spécialisé dans l’agroalimentaire, le Royaume accuse toujours un retard. Et pour cause, peu d’entreprises ont une réelle volonté en matière de qualité. Pour celles qui y

Top