special articles

Le marché boursier constitue un moyen de financement alternatif avantageux pour les opérateurs agroalimentaires. En effet, la Bourse de Casablanca a permis à des acteurs incontournables du secteur agroalimentaire marocain de se développer, soit à travers l’ouverture du capital, notamment, Cosumar et Dar Couspate, soit simplement par l’émission de titre obligataire comme cela est le

«La qualité, moins chère que la non qualité»

Si la qualité des produits, considérée comme le maillon faible de la chaîne de l’agroalimentaire, connait depuis quelques années des améliorations au Maroc, pour Mounir Diouri, directeur général de Qualilab international, laboratoire spécialisé dans l’agroalimentaire, le Royaume accuse toujours un retard. Et pour cause, peu d’entreprises ont une réelle volonté en matière de qualité. Pour celles qui y

«Les contributions des bailleurs de fonds que l’ADA gère s’élève à 7 MMDH»

L’Agence de développement Agricole (ADA) a fait de l’investissement son cheval de bataille. En tant que guichet unique pour les investisseurs, l’ADA a contribué au développement de 31 projets pour près de 3 milliards de DH. Al Bayane : Comment l’ADA promeut les projets d’investissement agricole? Mohamed El Guerrouj : L’ADA veille surla présentation des

«le projet d’une banque participative verte est en cours»

L’engagement du Crédit Agricole du Maroc envers le développement du secteur de l’agriculture au Royaume n’est plus à démontrer. En effet, la mission verte de la banque est stratégique et plurielle. Elmostafa Chehhar, Directeur du pôle vert du Crédit Agricole du Maroc revient sur les retombées de cet engagement et en dévoile les perspectives. Al Bayane :

Mamda: 1,2 milliard de dirhams garantis contre la sécheresse en 2016

L’année économique 2016 ne se présente pas sous les meilleurs auspices au Maroc. En cause, un déficit pluviométrique important par rapport à la normale. Face à ce constat, une nouvelle assurance a été souscrite au profit des petits agriculteurs contre les aléas climatiques. La couverture agricole est une assurance nécessaire qui s’impose par les aléas

Les Banques accompagnent la révolution agricole

Depuis le lancement du Plan Maroc Vert (PMV), le système bancaire marocain s’est engagé à accompagner la révolution agricole du Royaume.  Crédit Agricole du Maroc (CAM) a été la première banque à finaliser des packages pour le financement des projets agricoles. Son statut, en fait, d’office le premier établissement à même d’accompagner la réforme du

«Le PMV, une réussite en amont …des efforts à faire en aval»

Al Bayane : Comment se porte le secteur des agrumes et primeurs ? Quelle en est la valeur ajoutée en termes d’export? Ahmed Derrab : Globalement, les agrumes (oranges et clémentines) et les primeurs, notamment la tomate et d’autres variétés sont les deux principaux secteurs d’exportation des produits frais au Maroc. Ils exportent à peu près 1,3 million

Top