Les clubs arabes du Continent en force

Les clubs arabes sont présents en force aux quarts de finale de la Ligue des Champions d’Afrique de football en cette saison 2017. Ils sont six clubs en lice contre deux seulement venant d’Afrique Noire. Ce qui confirme la progression du football arabe si ce n’est pas la montée en puissance des clubs face à leurs homologues du Continent.

Les clubs arabes sont également bien représentés aux quarts de finales de la Coupe d’Afrique de la CAF. Ils ont la part de la moitié dont le représentant marocain, le FUS de Rabat qui rencontrera le CS Sfaxien et l’autre équipe tunisienne, le Club Africain qui affrontera le Mouloudia Alger dans de grands duels maghrébin. Les deux autres quarts mettront aux prises les clubs du Continent, le Super Sport Utd d’Afrique du Sud à Zesco United de Zambie et le Recreativo Libolo d’Angola au tenant du titre, le TP Mazembe de la RD Congo.

Nos clubs maghrébins gardent de fortes chances pour aller jusqu’au bout ; le FUS qui est revenu de loin pour arracher une qualification dans la douleur. Le FUS qui a été reversée en cette seconde compétition après son élimination en Ligue des Champions, devra croire en ses capacités de rebondir et d’aller jusqu’en finale dans l’espoir de renouer avec le titre de cette Coupe de la CAF qu’il a remportée en 2010.

En Ligue des Champions, le Wydad de Casablanca est l’un des six clubs arabes du Continent qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des Champions d’Afrique en compagnie de deux venant de la Tunisie, Espérance Tunis et Etoile du Sahel, USM Alger, Ahly Tripoli de Libye et Al Ahly d’Egypte.

C’est pour la première fois qu’on enregistre cette grande présence arabe dans une compétition continentale où il ya de forte chance que le sacre soit de son côté. A moins que les deux clubs de l’Afrique Noire ne voient autrement, le Ferraviaro Beira de Mozambique qui rencontrera l’USM d’Alger et le champion en titre, Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud, qui a trouvé sur chemin le Wydad Casablanca.

Les autres quarts de finales sont à cent pour cent arabes avec Ahly Tripoli face à l’ES Sahel de Tunisie et l’autre équipe du pays de Carthage, l’ES Tunis contre Al Ahly d’Egypte. Ce qui nous donnera au moins deux équipes au dernier carré et sûrement une équipe en finale avec l’espoir d’achever en apothéose. On l’espère bien pour le WAC même si sa mission ne semble pas facile à négocier devant les Sud-Africains qui mettront les mains et les pieds pour défendre leur titre.

En attendant les matchs « aller » de ces quarts qui auront lieu entre le 8 et le 10 septembre, alors les matches « retour » sont programmés entre le 15 et 17 du même mois, le WAC devra prendre toutes ses mesures pour réussir ce Cap et continuer la course jusqu’à l’arrivée à bon Port. L’équipe du WAC devra surtout renforcer son effectif après le départ de ses pièces maitresses africaines, Fabrice Ondama qui a opté pour le Club Africain même en Coupe de la CAF au lieu des la Ligue des Champions, William Jebour et Mortada Fall qui sont également en fin de contrat et qui ne veulent pas rempiler avec les Rouges.

Le renfort de l’effectif est d’une nécessité absolue si le WAC compte bien réussir sa mission dans ce dernier virage de la Champion’s League tout en affichant la victoire finale pour renouer avec un titre qui lui fait défaut depuis le premier et dernier sacre remporté en 1992 dans son ancienne formule de la Coupe d’Afrique des Clubs Champions…

Quoi qu’il en soit, espérons-bien qu’un club arabe s’impose ici et là…

Rachid Lebchir

Top