Comment les Marocains vivent leur confinement

De l’inquiétude à la détresse psychologique et socio-économique …

Presque plus de la moitié de la population mondiale est aujourd’hui confinée à domicile de manière plus au moins forcée pour éviter la propagation du nouveau Covid-19. Les Marocains ne sortent pas du lot et se trouvent depuis le 20 mars confinés chez eux.

Cette décision prise par les autorités compétentes s’étend jusqu’au 20 avril. Elle a pour but d’éviter une large propagation du virus au sein de la population.

Les appréciations et les appréhensions varient selon les catégories d’âge et du sexe et même au sein des catégories socioprofessionnelles.

Le ressenti va de l’inquiétude et du manque de visibilité par rapport à l’évolution future de la pandémie pour atteindre un niveau de détresse psychologique complexe. La détresse socioéconomique n’est pas en reste.

Elle révèle de la crainte de perte d’emploi et de revenu à la psychose de la reprise après l’éradication de la pandémie.

Fairouz El Mouden

*

*

Top