Communiqué du bureau politique

Le PPS réitère sa détermination à consolider la bonne gouvernance partisane

La réunion périodique du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme, tenue mardi 10 juillet 2018, a porté sur l’ensemble de la situation politique nationale, alors que la plus grande partie de ses travaux a été consacrée à la vie interne du parti en se basant sur les délibérations des précédentes réunions et les conclusions synthétiques des deux rencontres nationales, organisées la semaine dernière.

Dans son évaluation générale, s’agissant aussi bien de la rencontre avec les bureaux nationaux des secteurs socioprofessionnels et des organisations parallèles du parti, organisée jeudi 5 juillet courant que de la rencontre des secrétaires des sections provinciales et locales, tenue samedi 7 juillet, le Bureau politique exprime sa satisfaction pour le succès de ces deux étapes internes, félicitant les militantes et militants qui ont y ont contribué par leurs propositions et suggestions qualitatives.

Le Bureau politique insiste sur la plus importante conclusion tirée de ces deux rencontres, qu’est la conviction collective qui s’est enracinée chez l’ensemble des niveaux du parti et de ses composantes que la présence organisationnelle et électorale du parti doit être hissée au niveau de son rayonnement politique, intellectuel et de proposition, sujet de sa fierté et ce à travers la mise en œuvre des approches de la fidélité aux principes et à la ligne politique du parti, la poursuite de la lutte de proximité et d’adaptation aux données et aux différentes mutations sociétales, avec tout cela implique en termes d’efforts au niveau des finances du parti, de vision et de pratique communicationnelle performante et agissante.

Dans le même ordre d’idées, le Bureau politique a réitéré sa détermination de poursuivre la voie de la fermeté démocratique fondée sur les principes de la gouvernance partisane interne de la corrélation de la responsabilité organisationnelle avec la reddition institutionnelle des comptes pour couper court avec les dysfonctionnements qui affectent les aspects organisationnels du parti, de manière devenue inadmissible, surtout que les recommandations et les résolutions du dixième congrès national du parti prévoient suffisamment de possibilités qui permettent de prendre et de mettre en œuvre toutes les initiatives et les mesures susceptibles de dépasser toute situation de gel ou de confusion à travers le manquement aux devoirs militants et organisationnels contractés aux plans politique, moral, militant et organisationnel, s’agissant aussi bien du rendement individuel que de la performance collective.

Le Bureau politique a souligné aussi que toutes les organisations du parti, ses institutions et ses secteurs socioprofessionnels et organisations parallèles sont appelés, plus que jamais, à s’ouvrir sur les différentes capacités et compétences sociétales dans les différents sphères et domaines, contribuant ainsi à l’encadrement des citoyennes et citoyens et portant leurs préoccupations et problèmes quotidiens pour dépasser la situation de tension, liée en partie à la faiblesse de l’encadrement politique en particulier et de l’intermédiation sociétale en général.

Le Bureau politique a également appelé l’ensemble des organisations et des secteurs et organisations parallèles à élaborer et exécuter des plans d’action annuels conformément à des chiffres et des indicateurs évaluables, en application des résolutions du dixième congrès national du parti et des objectifs qu’il a tracés dont en premier lieu le pari à gagner des échéances électorales prévues en 2021.

En rapport avec le sujet, le Bureau politique a adopté, après délibérations, une méthode de travail du Bureau politique comme il a convenu en premier et sur cette base de la division des tâches réparties en pôles et responsabilités individuelles.

Il s’agit du pôle des affaires politiques et intellectuelles, du pôle des politiques économique, sociale et écologique, du pôle de l’organisation, des secteurs socioprofessionnels, des organisations parallèles et du suivi organisationnel des régions, du pôle des élections, du pôle de la formation et du développement des capacités et du pôle de la communication ainsi que des responsabilités : relations extérieures, finances, société civile dans sa dimension du développement,  société civile dans sa dimension du plaidoyer, action syndicale,  questions de l’égalité et des femmes, questions de la culture et Marocains du monde.

Le Bureau politique a pris ensuite la décision, selon laquelle le coordinateur de chaque pôle ou le responsable de chaque tâche présente au cours des prochaines réunions une feuille de travail comportant des précisions et des visions pratiques sur les objectifs, les moyens, les manières et méthodes d’opérer.

Par ailleurs, le Bureau politique a pris connaissance des mesures prises pour l’organisation de la cérémonie qui sera organisée à l’occasion du 40ème jour de la disparition de feu le camarade Ahmed Labied, vendredi 20 juillet à la commune de Nkhila, province de Settat, dont le conseil communal était présidé par le défunt outre les dispositions prises pour organiser au début du mois de septembre une autre cérémonie à l’occasion du 40ème jour de la disparition de feu le camarade Mohamed Benseddik.

(B.P du PPS)

Related posts

*

*

Top