Communiqué du Bureau politique

Le PPS appelle à clore le dossier des détenus du Hirak d’Al Hoceima

Le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme a tenu, mardi 23 avril 2019, sa réunion périodique dont l’ordre du jour portait sur l’examen des derniers développements du paysage politique national et de la situation organisationnelle en rapport avec les préparatifs en cours pour la tenue de la prochaine session du Comité central du parti et le processus d’organisation des réunions des conseils provinciaux dans leur session printanière.

Au début des travaux de cette réunion, le Bureau politique s’est arrêté sur ce qu’a connu la séance de la Chambre des représentants, consacrée au renouvellement des structures de la Chambre, à mi-mandat de l’actuelle législature, en particulier en ce qui concerne l’élection des présidents des commissions permanentes. En effet, le Groupement parlementaire du progrès et du socialisme a tenu à exercer un droit légal, qui lui est garanti par la Constitution et le règlement intérieur de la Chambre dans sa nouvelle version, un droit que lui ont reconnu toutes les composantes de la Chambre dans la perspective de le concrétiser à l’occasion du renouvellement des structures de la Chambre lors de sa session d’avril de cette année.

Transgression de la logique du consensus

C’est pourquoi, le Groupement a présenté la candidature du camarade le député Rachid Hammouni pour la présidence de la commission du contrôle des finances publiques.

Devant l’attachement des députés (es) du parti à ce droit légitime face au volte-face et à la rétraction de ce qui été précédemment convenu, l’on a imposé le recours à la procédure du vote pour l’élection du président de la commission du contrôle des finances publiques, alors que l’élection des présidents des autres commissions permanentes s’est déroulée à travers la mise en œuvre de la logique du consensus comme cela a eu lieu d’habitude pour l’élection des structures de la Chambre ou de leur renouvellement à la mi-législature.

A ce propos Le Bureau politique exprime son profond regret pour ce comportement contraire à la déontologie de la noble pratique politique, fondée sur le respect des engagements et des accords précédents.

Il s’agit d’un comportement contraire à l’esprit de la Constitution et du règlement intérieur de la Chambre en ce qui concerne la protection, le renforcement et la consécration du pluralisme. Cependant, le Bureau politique du parti salue le rôle distingué que les membres du Groupement parlementaire du Parti ont joué dans la défense de ce droit légitime et auquel ils sont restés attachés jusqu’à la fin ainsi que pour le soutien et l’appui tangibles qu’ils ont mobilisés au profit de cette candidature.

Le Bureau politique salue aussi toutes les députées et tous les députés des différents groupes pour leur soutien de cette candidature et leur vote en sa faveur.

Besoin d’un véritable apaisement

Par la suite, le Bureau politique a examiné un rapport d’information présenté par le camarade Secrétaire général du parti, à l’issue de l’audience qu’il a accordée à une délégation composée de représentants d’un groupe d’organisations des droits de l’homme et civiles, qui ont pris l’initiative de tenir des rencontres avec un ensemble de forces nationales dans l’objectif de rechercher une solution humanitaire et politique qui permette de clore le dossier des détenus du Hirak d’Al Hoceima.

A ce propos, le Bureau politique renouvelle les positions de solidarité avec les détenus et leurs familles, positions exprimées à l’issue des verdicts rendus en première instance et ceux prononcés en appel dans ce dossier.

Il souligne de nouveau que notre pays a besoin d’un véritable apaisement dans tous les domaines dont en premier celui des droits de l’homme et le règlement définitif de certains dossiers relatifs aux libertés publiques et la liberté de la presse. Ce qui permettra d’assainir le climat et d’insuffler un souffle démocratique nouveau dans la vie politique pour permettre au Maroc de poursuivre le processus des réformes dans ses aspects politique, économique, social et culturel.

Le Bureau politique réitère l’entière implication du Parti du progrès et du socialisme dans toutes les actions visant à trouver une solution définitive à ce dossier et sa disposition de principe à soutenir toutes les initiatives qu’il est possible de prendre à ce niveau, en temps opportun et de manière décente et qui permettent d’aboutir aux solutions escomptées.

Il en appelle pour ce faire aux activistes et aux acteurs qui en dépendent pour faire preuve d’un esprit positif requis et de contribuer à la création des conditions propices à cela.

Session printanière des conseils provinciaux

Par la suite, le Bureau politique a abordé le dossier de la vie interne du parti et a passé en revue le programme des réunions des conseils provinciaux dans leur session printanière, s’agissant aussi bien des réunions organisées au cours de la dernière semaine ou celles programmées au cours de la semaine en cours.

Il a ensuite pris les mesures nécessaires pour leur réussite comme il a recommandé à ceux qui assurent le suivi des régions de veiller avec les secrétariats provinciaux du parti au respect des règles et des normes encadrant les réunions des conseils provinciaux, telles que prévues dans les statuts du parti.

Le Bureau politique a également pris les premières mesures pour l’organisation de la prochaine session du Comité central en adoptant le contenu général du projet du rapport qui sera présenté par le Secrétaire général devant cette session, prévue samedi 4 mai prochain.

A la fin des travaux de sa réunion, le Bureau politique a procédé à l’évaluation de certaines activités réalisées au cours de la dernière période. Il s’est félicité en particulier du succès notable du meeting du parti organisé à Kasbat Tadla, sous l’encadrement des camarades Abdelahad Fassi Fihri, membre du Bureau politique du parti et ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, et Rachid Hammouni, membre du Bureau politique et chargé du suivi de la région Béni Mellal-Khénifra.

Il a également rendu hommage aux efforts importants déployés aux niveaux local et provincial par les camarades, tout en les appelant à davantage de mobilisation pour renforcer la position du parti, promouvoir son rendement et accroitre son rayonnement.

Related posts

*

*

Top