Communiqué du bureau politique du jeudi 18 juin 2020

Le PPS exprime sa joie à l’issue de l’opération chirurgicale subie avec succès par S.M le Roi Mohammed VI

Au début de sa réunion périodique,tenue à distance le soir du jeudi 18 juin 2020, le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme a exprimé sa joie à l’issue de l’opération chirurgicale subie avec succès par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le préserve, Dimanche dernier à la clinique du palais royal de Rabat et a adressé à Sa Majesté ses souhaits de prompt rétablissement, de santé et de bien-être.   

Après délibération sur les aspects nouveaux de la situation nationale,le bureau politique a exprimé ce qui suit :

Se félicite de la haute initiative royale à l’égard de plusieurs pays africains

  • Se félicite de la haute initiative royale concernant l’envoi d’aides médicales à plusieurs pays africains frères pour les accompagner dans leurs efforts dans la lutte contre la Covid-19,en application de l’initiative lancée par Sa Majesté permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les pays africains dans leur gestion des différentes étapes de la pandémie. Le bureau politique considère que cette démarche illustre les principes et les nobles valeurs sur lesquels se fonde le modèle de coopération marocain avec les pays de notre continent africain.

Enregistre positivement les dernières annonces et décisions des autorités publiques

  • Enregistre positivement les dernières annonces allant dans le sens des appels de notre parti, concernant, d’une part,l’assouplissement des mesures de confinement sanitaire qu’il convient d’activer, ce qui devrait permettre le retour à des activités sociales et économiques normales dans le cadre du respect des conditions sanitaires préventives et, d’autre part,la reprise de l’activité des collectivités territoriales en faveur de la consolidation de la pratique démocratique et du renforcement du développement local. Il enregistre aussi positivement la décision de Bank Al Maghrib d’abaisser de nouveau le taux directeur de 50 points de base, le ramenant à 1,5%, et de libérer intégralement le compte de réserves au profit des banques, en espérant que cela encourage ces dernières à baisser leurs taux d’intérêt concernant les crédits accordés aux entreprises et aux particuliers.
  • Apprécie le lancement du versement de la troisième tranche de l’aide financière aux couches nécessiteuses affectées par la pandémie, et l’inclusion de centaines de milliers de cas qui n’ont pas bénéficié des première et deuxième tranches et attire l’attention du gouvernement sur la nécessité d’insérer dans la liste des bénéficiaires de cette aide les petits artistes et musiciens qui ne disposent pas de la carte d’artiste et qui sont sans revenu depuis le début de cette pandémie.        
  • Insiste de nouveau sur la nécessité d’associer largement les institutions et les acteurs nationaux divers dans l’élaboration des alternatives en vue de faire face aux répercussions négatives de la pandémie du Covid-19.Le bureau politique aspire à ce que cela s’articule autour d’un plan économique ambitieux de relance,de l’éradication de la pauvreté et de la précarité, la réalisation de la justice sociale, la promotion de la culture et de l’approfondissement du processus démocratique et de la construction institutionnelle, comme souligné dans les propositions du parti.

Exprime son rejet de l’absence de la langue amazighe sur la carte nationale d’identité électronique

  • Exprime son rejet de la non stipulation parle projet de loi 04.20 de l’obligation de l’usage de la langue amazighe sur la carte nationale d’identité électronique, ce qui représente une violation de l’esprit des dispositions de la Constitution et de la loi organique définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe. Il s’interroge sur le respect par ce projet des principes des droits humains et des règles de la protection des données personnelles et souligne la nécessité de soumettre ce projet à l’avis du Conseil National des Droits de l’Homme et de la Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel.

Related posts

*

*

Top