Communiqué du bureau politique du PPS

Le PPS enregistre positivement les orientations principales du PLF rectificative

Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme a tenu, mardi 7 juillet 2020, sa réunion périodique avec un ordre du jour portant sur l’évolution de la situation politique dans notre pays et sur le programme d’action du parti pour l’étape à venir. Après examen des différents aspects de ces questions, le bureau politique souligne ce qui suit :

  • Enregistre positivement les orientations principales du projet de loi de finances rectificative présenté lors de la réunion du Conseil ministériel et la poursuite du soutien du fonds de lutte contre la pandémie – du Corona, jusqu’à la fin de l’année en cours, à l’accompagnement social et économique des secteurs en difficultés, malgré la levée de l’état d’urgence sanitaire et ce, pour la préservation des postes d’emploi dans le secteur privé.
  • Exprime, dans l’attente de la présentation par le gouvernement des détails de ce projet, de ses données chiffrées et de ses mesures concrètes devant le parlement, son refus de la décision gouvernementale de ne pas programmer la création de nouveaux postes budgétaires au titre de l’année 2021. Cette décision est en effet porteuse de signaux négatifs qui vont à l’encontre de ce que notre parti préconise quant à la nécessité d’engager des politiques publiques audacieuses pour combattre les manifestations de précarité et de pauvreté mises à nu par la pandémie, d’accorder la priorité à la question sociale dans ses différentes dimensions, de préserver l’emploi et de réaliser un décollage économique confortée par une véritable justice sociale.
  • Renouvelle sa détermination, après la levée de l’état d’urgence sanitaire, pour reprendre l’initiative de communication et de dialogue prise par la direction du parti à l’égard de différents acteurs sociétaux en vue d’œuvrer à l’émergence d’un mouvement sociétal citoyen pour soutenir le processus de démocratisation et de progrès.
  • Appelle les structures du parti régionales, provinciales et locales, les secteurs et les organisations parallèles à davantage de mobilisation pour la réussite du programme d’action militant dont l’exécution est prévue au cours de ce mois de juillet et lors de la prochaine rentrée politique, à travers notamment les réunions des bureaux régionaux au cours de la semaine prochaine et la réunion de la commission nationale de l’organisation et des élections qui s’ensuivra.

Cette décision est en effet porteuse de signaux négatifs qui vont à l’encontre de ce que notre parti préconise quant à la nécessité d’engager des politiques publiques audacieuses pour combattre les manifestations de précarité et de pauvreté mises à nu par la pandémie, d’accorder la priorité à la question sociale dans ses différentes dimensions, de préserver l’emploi et de réaliser un décollage économique confortée par une véritable justice sociale.

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top