Communiqué du bureau politique du PPS

Le parti continue d’œuvrer inlassablement pour l’amélioration qualitative des lois électorales

Au cours de sa réunion du mardi 2 mars 2021, le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme a pris connaissance du déroulement de la discussion des projets de lois électorales à la Chambre des Représentants, et a exprimé son appréciation des efforts conjoints déployés par les partis de l’opposition parlementaire à ce propos.

Le Parti du Progrès et du Socialisme souligne qu’il va continuer, à travers sa représentation parlementaire, d’œuvrer pour l’amélioration qualitative des dispositions juridiques encadrant les prochaines échéances électorales, pour qu’elles se déroulent dans les meilleures conditions de manière libre, transparente, probe et équitable.

Dans le même temps, le bureau politique considère que, nonobstant la qualité des textes juridiques en la matière, le gouvernement se doit d’œuvrer en parallèle pour créer un climat sain fondé sur l’apaisement et l’élargissement de l’espace des libertés pour le renforcement de la confiance et de la crédibilité dans le but de garantir une large participation pour faire des élections prochaines une étape positive dans le processus d’édification démocratique et institutionnelle de notre pays.

Chantier de la généralisation de la couverture sociale : nécessité d’assurer les conditions optimales de mise en œuvre

Par ailleurs, le bureau politique a passé en revue les développements que connait le projet de loi cadre relative à la protection sociale, en insistant sur l’importance majeure de ce grand chantier national social. Il s’est félicité à cette occasion du travail accompli par la commission du Parti instituée en vue de l’examen de tous les aspects du projet de la couverture sociale, de l’élaboration des propositions pour l’amélioration qualitative du texte précité, de l’accompagnement de sa mise en œuvre globale et de la mise en œuvre optimale de ses dispositions, de manière concrète, pour contribuer à la promotion de la justice sociale escomptée.     

Projet de loi relatif au cannabis: nécessité du débat pour en garantir les effets positifs et en faire un moyen pour l’amélioration des conditions de vie des familles pauvres concernées

Sur un autre plan, le bureau politique a abordé le projet de loi relatif à l’usage légal du cannabis. Compte tenu de l’importance de ce projet et du changement radical qu’il est susceptible d’introduire dans l’approche à l’égard de ce sujet épineux, le Parti du Progrès et du Socialisme exprime son aspiration à ce qu’il soit soumis à un large débat.

Le parti y contribuera avec force, responsabilité et efficacité par ses propositions et amendements, dans le but de garantir l’impact positif escompté de ce projet et de l’entourer de toutes les dispositions qui évitent toute déviation par rapport à ses objectifs initiaux. Le parti veillera également à ce que cette loi concrétise l’amélioration des conditions de dizaines de milliers de familles qui vivent dans la clandestinité, la marginalisation, la peur et l’exploitation. Le parti veillera, par ailleurs,  à ce que ces familles soient les véritables bénéficiaires de cette légalisation, dont la mise en œuvre requiert en parallèle le renforcement de la lutte contre le trafic illicite des drogues par les barons et les trafiquants.

A ce propos, le Parti du Progrès et du Socialisme souligne que la lutte contre l’exclusion, la marginalisation et la pauvreté dans les zones concernées par la culture du cannabis, ne dépend pas uniquement de cette loi, mais reste tributaire surtout de la capacité du gouvernement d’arrêter une vision et de mettre en œuvre des plans et des projets de développement globaux et intégrés, qui garantissent la justice sociale et l’équité spatiale.

Inondations de Tétouan : le parti souligne l’impératif d’adopter une politique de gestion des risques

S’agissant des dernières inondations survenues dans la province de Tétouan, et après avoir pris connaissance de l’ampleur des dégâts enregistrés et exprimé les sentiments de solidarité avec les familles sinistrées, le bureau politique souligne de nouveau la nécessité de mettre en œuvre une politique publique forte et efficace pour la gestion des risques de manière prévisionnelle et proactive, au niveau central et territorial, pour limiter les dégâts humains et matériels, provoqués par les catastrophes naturelles.

Étiquettes , ,

Related posts

*

*

Top