Communiqué du bureau politique du PPS du Mardi 6 Avril 2021

Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme a tenu, mardi 6 avril 2021, sa réunion hebdomadaire et examiné plusieurs questions au niveau national et d’autres en rapport avec la vie interne du parti.

Nécessité impérieuse d’un débat public

Dans le cadre de ses délibérations au sujet des préparatifs des prochaines élections, le bureau politique a exprimé son inquiétude à l’égard de l’absence quasi-totale du débat public autour des programmes et projets sociaux ainsi qu’autour des alternatives et visions futures et des propositions de solutions aux différents problèmes et défis auxquels notre pays est confronté sur les plans économique, social, politique et autres.

Tout en considérant que la discussion des lois électorales et le processus du choix des candidates et candidats aux prochaines élections sont des questions qui ont leur importance, le Parti du Progrès et Socialisme estime que la réduction de tous les défis électoraux à ces seuls points constitue une déviation négative par rapport aux nobles objectifs de l’organisation de toute élection. Ces dernières doivent en effet constituer une étape pour la compétition démocratique autour des idées et des alternatives, une occasion attractive pour l’interpellation et la réédition des comptes au niveau populaire et une opportunité pour le renforcement de la pratique démocratique saine.

Dans ce sens, le Parti du Progrès et du Socialisme appelle à occuper la scène nationale par le débat responsable et fructueux entre les différents acteurs politiques, sociaux, associatifs et autres experts, avec la contribution significative de l’ensemble des médias, en particulier publics. Il s’agit ainsi de  restaurer la confiance requise et d’assurer les conditions de la participation large, à travers une attention positivement renforcée sur les offres politiques et les propositions de programmes.

Ceci est à même de réhabiliter l’acte partisan noble et sérieux, de renforcer l’intérêt de l’opinion publique à l’égard des échéances électorales et de conférer de la crédibilité aux institutions élues.

Nouvel appel à l’apaisement politique

Dans cet ordre d’idées, le Parti du Progrès et du Socialisme renouvelle son appel à prendre des initiatives et des mesures susceptibles de créer les conditions nécessaires à un apaisement, à la veille d’élections dont le déroulement requiert un climat positif reposant sur l’impulsion d’un souffle démocratique nouveau dans notre vie nationale publique dans le but de promouvoir la réconciliation des citoyennes et citoyens avec la gestion de la chose publique.

Vie interne du parti et programme d’action

Au niveau de la vie interne du parti, le bureau politique a examiné les différentes activités et les actions réalisées au cours de la semaine dernière, dont la rencontre régionale prometteuse, présidée à Khouribga, par le camarade Mohamed Nabil Benabdallah, Secrétaire Général du parti, au niveau de la région de Béni-Mellal-Khénifra. Il a également enregistré positivement les rencontres fructueuses, organisées au niveau de plusieurs provinces outre l’initiative de divers secteurs socioprofessionnels et d’organisations parallèles relatives à l’élaboration de leurs programmes d’action et à leur exécution.   

Dans le même temps, le bureau politique a pris les mesures nécessaires à l’organisation d’un colloque autour des métiers de l’éducation et la formation et du défi de la réforme de l’enseignement, Samedi 10 avril 2021 et d’un autre autour de l’énergie, les services de l’électricité, de l’eau et de l’assainissement liquide.

Il a également invité l’ensemble des structures du parti, ses sections, ses organisations et ses secteurs à organiser des rencontres et des conférences dans le cadre usuel du programme du mois sacré du  Ramadan.

Related posts

*

*

Top