Compte-tours: Elargissement du tissu industriel national

Occupant une place particulière dans le tissu industriel marocain, les équipementiers automobiles contribuent  plus que jamais dans la création de la valeur-ajoutée.

Outre le renforcement du taux d’intégration des voitures montées au Royaume, ils jouent un rôle déterminant dans la création de l’emploi. Juste un an après le démarrage effectif de la production de Jobelsa Automotive, joint-venture entre Palm Indus, le pôle industriel de Palmeraie Industrie & Services et l’équipementier Espagnol Jobelsa, l’usine installée dans la capitale économique du Maroc compte aujourd’hui 1000 collaborateurs. Cette unité de production spécialisée dans le revêtement d’intérieur des voitures fournit actuellement des coiffes de sièges pour plusieurs constructeurs automobiles : Nissan, Seat, Seat , Ford et une marque premium comme Mercedes. Ayant entamé la production dès la signature du contrat de joint venture, la société a bénéficié d’un transfert de compétences rapide. Aujourd’hui, Jobelsa Automotive poursuit sa forte montée en cadence et franchit la barre de la millionième coiffe-siège automobile produite et obtient sa certification IATF.

Le développement de Palm Indus, dans le secteur automobile s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement et de la mise en œuvre de la stratégie nationale du secteur automobile mise en place par le Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique, à travers le Plan d’Accélération Industriel 2014-2020.

Palm Indus, pôle industriel de Palmeraie Industries & Services, est un opérateur national qui, dans sa maîtrise des exigences du secteur automobile développées par sa filiale Dolidol, reconfirme, à travers ce partenariat, sa stratégie et sa volonté d’y poursuivre son développement afin de tirer pleinement profit de son potentiel de croissance au Maroc.

La stratégie de Jobelsa Automotive vise dans une première étape, à répondre à la forte demande des constructeurs automobiles européens pour la production de coiffes de sièges «made in Morocco».

Les contrats d’ores et déjà signés avec les constructeurs automobiles européens et les perspectives de croissance devraient permettre d’atteindre un chiffre d’affaires à l’export de 100 millions d’euros à l’horizon 2020. Cette nouvelle entité est ainsi en mesure d’apporter une forte valeur ajoutée aux constructeurs européens, notamment grâce à sa compétitivité et à un centre de design et de recherche & développement doté des moyens les plus évolués, mais aussi grâce à son potentiel d’intégration locale, au sein même du complexe industriel de Palm Indus à Dar Bouazza.

Dans une seconde étape, Palm Indus vise à la fabrication de sièges complets, d’appui-têtes, de revêtements intérieurs de véhicules et de tableaux de bords en partenariat avec des constructeurs et des équipementiers automobiles locaux. Le groupe Palmeraie Industries & Services  compte aujourd’hui parmi les plus grands groupes marocains, et qui opère activement dans les secteurs stratégiques pour le développement du Maroc.

Badr Atabi

*

*

Top