Dakhla, ville touristique, sportive où il fait bon vivre

Romuald Djabioh

A l’occasion de la présentation aux médias du Championnat Mondial de Kitesurf «Prince Moulay El Hassan Kite World Cup», prévu du 4 au 13 octobre à Dakhla, Al Bayane a rencontré  Laila Ouachi, présidente de l’Association Lagon Dakhla, pour faire le point de cet événement sportif et touristique majeur.

La présentation de la compétition «Prince Moulay El Hassan Kite World Cup» a eu lieu la semaine dernière à Casablanca. A cette occasion,Laila Ouachi a présenté aux adeptes et amoureux de cette discipline et aux médias les grands moments de cet événement majeur. «Nous sommes à la 10e édition  du championnat mondial de kitesurf de Dakhla, organisée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi  Mohammed VI. Ce sont non seulement 10 années d’organisation, mais aussi et surtout 10 années de compétitions qui ont fait qu’aujourd’hui, nous soyons presque arrivés à atteindre les objectifs fixés au moment du lancement de cet évènement. Parce que, nous avons une double compétition avec la participation de 100 compétiteurs venus des quatre coins de la planète, de tous les continents, avec une représentation de 40 pays, et dont une trentaine de participants classés dans le top mondial… Aujourd’hui, le kitesurf est devenu une discipline olympique. D’ailleurs, on a eu les jeux olympiques de la jeunesse l’année dernière», a-t-elle expliqué avant de mettre en exergue ce qui différencie cette édition des précédentes.

«Aujourd’hui, la différence vient du fait que ce sont  10 ans à la fois de compétitions sportives, de fêtes, mais surtout 10 ans qui ont contribué à l’essor de  la ville de  Dakhla; une ville à la fois touristique et sportive. Une ville où on peut organiser les plus grands évènements. Elle a réussi à tous les niveaux, et les chiffres en disent long  puisqu’au niveau aérien, on est passé de deux à vingt-trois vols par semaine. Et pour la demande, on  a pratiquement un taux de croissance de 30% au niveau touristique. C’est un signal non négligeable. Aujourd’hui, ce que je voudrais dire, nous avons réussi notre pari ; mettre Dakhla sur la carte du monde au niveau sportif…», a-t-elle étayé.

Cette 10e édition est un championnat global. C’est dans cette optique que  la présidente de l’Association a souhaité revenir davantage sur ce sujet en apportant certaines précisions. «L’étape Dakhla s’inscrit dans le circuit du championnat mondial. Au niveau olympique, ce championnat international, créé en 2009, est aujourd’hui connu et reconnu. Après 10 ans d’efforts et de travail, aujourd’hui, Dakhla est devenu une destination incontournable de Kitesurf et jouit d’une réputation mondiale. Une destination sportive et touristique qui attire des amateurs de surf, de kitesurf, mais aussi des investisseurs. Nous avons une centaine de participants.

Dans le même ordre d’idées, Laila Ouachi a souligné l’apport de certains kitesurfeurs nationaux. Elle a notamment illustré ses propos en s’appesantissant sur le cas du marocain Larbi, qui aujourd’hui, participe à cette compétition internationale. «C’est quelqu’un qui a démarré à 9 ans. 14 ans après, il participe aux compétitions. Il a eu d’ailleurs un sponsor qui le soutient», a-t-elle ajouté.

En guise de conclusion, la présidente de l’Association Lagon Dakhla n’a pas omis de manifester son souhait de voir la ville de Dakhla grimper de mille pieds.  Notre souhait, c’est de développer encore plus de participations marocaines, mais aussi de continuer à faire rayonner Dakhla à l’international, comme étant cette ville touristique, sportive  où il fait bon vivre…».

***

500 compétiteurs en 10 ans  dont les meilleurs d’aujourd’hui

Ce sont plus de 500 compétiteurs internationaux qui sont  venus des quatre coins du monde, en 10 ans, pour partager et découvrir les fabuleux sites adaptés aux pratiques de glisse en mer, en eaux plates ou sur les vagues; 500 sportifs, devenus de véritables ambassadeurs de  la destination Dakhla.

Ce sont également plus de 150 médias du monde qui ont visité Dakhla pendant les différentes éditions de ce championnat qui s’est affirmé, au cours des années, comme levier de l’attractivité touristique, du dynamisme économique, et de rayonnement de la région, et aussi comme facteur  de cohésion  et d’émulation  pour les acteurs et les habitants de la région.

Confirmant sa position d’étape décisive dans le programme du GKA World Tour, ce 10e rendez-vous verra la participation du gotha Mondial  du Kitesurf, dont notamment les 3 premiers du classement du GKA World Tour pour la discipline du Freestyle : le suisse Maxime Chabloz, le Bresilien  Carlos Marios et l’Italien Gianmaria Coccoluto. En Kitesurf Strapelles, sont attendus notamment les capverdiens Airton Cozzolino et Mitu Monteiro, ainsi que l’Australien James Carew. Côté féminin, la Brésilienne Mikaili Sol et l’espagnole Carla Herrera ont répondu présentes.

D’autres pays seront également représentés dans cette compétition Mondiale avec des compétiteurs de France, de la République Dominicale, du Danemark, des Pays Bas, d’Allemagne, de Colombie…

Related posts

*

*

Top