Décès de l’artiste ivoirien DJ Arafat

DJ Arafat n’a pas survécu à l’accident de circulation survenu la nuit du 11 août à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

C’est dans un communiqué de presse du lundi 12 août 2019 que le décès de l’artiste ivoirien DJ Arafat a été annoncé via la  chaine de télévision généraliste public de la Coté d’ivoire (RTI). Le message  du ministre de la Culture et de la Francophonie, Bandaman Kouakou Maurice a été annoncé par l’intermédiaire dudit média à l’endroit des mélomanes, parents,  amis(e) et connaissances.

Ci-après, le communiqué lu par l’une des journalistes de la chaîne : «Le ministre de la Culture et de la Francophonie a le regret de vous annoncer le décès ce matin à 8 heures de l’artiste DJ Arafat, de son vrai nom, Houon Ange Didier des suites d’un accident de la circulation qui s’est produit hier nuit. Le ministre de la culture et de la francophonie présente ses condoléances à sa famille et à tous les mélomanes ivoiriens et entend prendre toutes les dispositions avec le chef de l’Etat son excellence Alassane Ouattara pour les hommages et obsèques à l’artiste. Il invite tous les mélomanes à la retenue et au calme. Signé Maurice Kouakou, ministre de la Culture, et de la Francophonie».

Par ailleurs, dans la même visée, d’autres sources officielles et intermédiaires se sont prononcées sur ce sujet d’actualité.  La star du coupé-décalé DJ Arafat est décédée en percutant la voiture d’une journaliste dudit média dans la nuit du dimanche 11 août aux environs de 22 heures. Inconscient, il a été transporté aux urgences à la polyclinique des deux plateaux d’Abidjan. Malheureusement, ce dernier n’a pas survécu, le choc étant trop grand.

Le médecin traitant  s’est exprimé via la presse, décrivant au passage les symptômes  de l’accident de circulation et les dommages collatéraux. «Il a été amené aux urgences dans un état végétatif. Il avait une fracture du crâne et un œdème», a-t-il fait savoir à notre confrère jeune Afrique.

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly s’est également exprimé sur le sujet. «C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends le décès accidentel de l’artiste musicien ivoirien DJ Arafat. Je voudrais lui rendre hommage et saluer sa grande contribution au monde du spectacle et de la culture de notre pays», a-t-il dit.

L’artiste part de ce fait à la fleur de l’âge en laissant derrière lui,  parents, amis et connaissances le cœur en lambeau. A travers une vidéo provenant des réseaux sociaux, on a pu voir le déferlement de ces derniers. Nombreux n’en reviennent toujours pas.

Aussi,  en marge de cette vidéo, des messages n’ont pas manqué de se faire valoir sur la toile. Les fans des quatre coins du monde ont exprimé leur désarroi, empathie par rapport à cette nouvelle en changeant leurs profils à l’effigie de l’artiste, en écrivant des messages de soutien à la famille.

Au-delà des images et écrits sur les réseaux sociaux, d’autres fans se sont exprimés verbalement par médias interposés, «ça nous fait mal, la mort de Dj Arafat. C’était le père du coupé-décalé. On en revient toujours pas». «J’étais un vrai fan de DJ Arafat (…)  il faut dire que c’est Dieu qui a permis». «Nous tous nous sommes appelés à partir. Nous remercions Dieu. Que son âmes repose en paix», ont-ils fait savoir.

A titre de rappel,  Arafat rejoint l’au-delà à l’âge de  33 ans. Durant son parcours artistique, il a enchaîné plusieurs tubes, en commençant par «Jonathan en 2003», «Femmes 2005», «Abidjan, Paris 2007», «Kpangor Feat Debordo Leekunfa 2008» et bien d’autres tubes.  Il a conquis le monde en général et l’Afrique en particulier au fil des années. Arafat s’en va à la fleur de l’âge alors qu’il entamait sa tournée dénommée «Moto Moto». Titre de son nouvel opus dans lequel il s’adressait à ses détracteurs et concurrents.

Repose en paix l’artiste !

Romuald Djabioh

*

*

Top