Des solutions pour vivre ensemble

Des solutions pour vivre ensemble La consolidation de notre intégrité territoriale continue à susciter des débats qui montrent l’attachement profond et indéfectible de notre peuple ainsi que sa mobilisation pour le parachèvement et la défense des frontières du «Maroc nouveau».

Le cocotier des puissances membres permanents du Conseil de sécurité a été secoué par la décision historique du 10 décembre 2020 par laquelle les Etats Unis d’Amérique reconnaissaient la souveraineté du Royaume sur ses provinces du Sud. L’onde de choc se propage à travers les chancelleries pour apprécier la donne et ses conséquences.

Le voisinage ibérique immédiat, ancien colonisateur, reste en porte-à-faux sur le principe de l’intégrité territoriale en estimant que ce qui est valable pour lui n’est pas valable pour les autres. Ils oublient que la récupération du Sahara marocain s’est effectuée contre le franquisme et a, d’une manière ou d’une autre contribué à la réussite de la transition en Espagne. Cette dernière aurait dû, depuis longtemps, contribuer plus efficacement à dépasser la période coloniale et à assumer la responsabilité qui lui revient envers le Royaume du Maroc ; au lieu de s’initier au néocolonialisme et à ses procédés tortueux pour maintenir sa domination. Nos rapports devraient être plus équilibrés plus justes et plus sincères avec toutes les forces vives du Royaume d’Espagne voisin où 17 communautés autonomes et quatre langues officielles constituent la base de l’unité nationale.

La France estime que le conflit concernant le Sahara marocain a trop duré. C’est peu dire car nos anciens colonisateurs connaissaient les tenants de la division du territoire marocain au début du siècle dernier pour satisfaire leurs appétits dans l’acquisition d’un empire. La cartographie politique du moment et les modifications qui lui ont été apportées à l’Est et au Sud ne sont pas un secret pour ceux qui veillent à l’amitié entre les peuples du Maghreb et «ses ancêtres gaulois».

L’Union Européenne veille sur ses intérêts et négocie âprement quand il s’agit de pouvoir profiter des ressources halieutiques, de se préserver de l’immigration clandestine et de combattre le terrorisme. Cette union qui relève, dans plusieurs domaines, de l’utopie doit être plus hardie pour contribuer au règlement des «affaires du passé» dont les Etats qui la constituent ont été les instigateurs. Il est plus que temps d’œuvrer à la paix et au développement durable de l’ensemble du bassin méditerranéen dont nous sommes parties intégrantes.

Aller dans le sens de l’histoire et dépasser ses amertumes et ses animosités bien avant que l’effet domino oblige les uns et les autres à se plier à des réalités dont l’évidence ne permet plus atermoiements, spéculations et usage de la division pour faire perpétuer «des chasses gardées».

Israël ne peut rester hors de l’environnement international au sein duquel il s’est implanté. Le racisme, l’apartheid, l’occupation coloniale, le reniement des engagements pris par l’usage du fait accompli et de la violence guerrière ne peuvent constituer une manière de vivre. Les palestiniens ont des droits reconnus. Ils ont subi plus que d’autres les atrocités de l’exil, de l’occupation et de la maltraitance et de l’exploitation.

Le peuple marocain est convaincu de la justesse de leur cause. Il persistera dans leur soutien autant qu’il l’a fait avec le peuple algérien, le peuple sud-africain et d’autres peuples pour leur libération et leur émancipation. Par devoir et par solidarité, sans chercher une récompense ou une gratitude.

Autant pour sa question nationale que pour celle des palestiniens le Maroc propose des solutions équitables, justes, pacifiques et conséquentes pour vivre ensemble dans la paix, la stabilité et le bienêtre.

L’intégrité territoriale du Royaume du Maroc est plébiscitée chaque jour davantage. Aucune force, quelle que soit sa nature et sa puissance, ne retardera, plus qu’il n’en a été, le parachèvement de cette question fondamentale et légitime pour l’ensemble du peuple marocain.

Related posts

*

*

Top