Deux projets solidaires lancés par le Souverain à Tit Mellil

Les deux projets solidaires lancés jeudi par SM le Roi Mohammed VI au niveau de la région de Tit Mellil visent à renforcer l’offre de soins et à améliorer les chances des populations démunies, a affirmé Mme Sanae Dardikh, responsable de communication de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité.

Le premier projet en l’occurrence un Centre médico-psycho-social constitue une nouvelle structure médicale qui s’intègre dans le programme mené par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité visant la mise en place d’une structure spécialisée de soins médicaux au profit des populations démunies, a souligné Mme Dardikh dans une déclaration à la presse en marge du lancement des travaux de ces projets.

« Ce programme a pour objectif de renforcer l’offre de soins et l’infrastructure médicale existante mais il a surtout pour objectif de faciliter et d’améliorer l’accès aux soins de santé à l’adresse des populations démunies », a-t-elle ajouté, précisant que ce nouveau centre est une structure intermédiaire entre le réseau hospitalier de santé mentale et le milieu socioprofessionnel.

Le projet va permettre aux patients atteints d’une pathologie psychiatrique stabilisée d’avoir une meilleure réinsertion socioprofessionnelle et de rompre avec leur isolement social, un isolement causé par la pathologie, grâce à une prise en charge médicosociale et un suivi médical combiné avec des activités occupationnelles communautaires et de la formation initiative en plus d’un accompagnement des familles des patients, a expliqué Mme Dardikh.

Pour le second projet, à savoir un Centre de formation et d’insertion des femmes et des jeunes, il vient illustrer une nouvelle fois l’attention particulière du Souverain envers les jeunes et la femme et en particulier Sa volonté d’en faire des acteurs dynamiques de la société par le biais des programmes de formation qui sont menés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité en l’occurrence des programmes de formation d’accompagnement socioéducatif, des programmes de qualification et de renforcement des compétences, a-t-elle relevé.

L’objectif est d’apporter une réponse concrète en matière d’amélioration des chances des populations démunies, a fait savoir Mme Dardikh.

(MAP)

Top