Dialogue social: Le ministère du Travail restera ouvert aux syndicats représentatifs

Le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle a affirmé qu’il restera ouvert au dialogue avec les syndicats représentés au sein du département dans le cadre du dialogue social, ainsi qu’à la concertation avec les associations actives dans le secteur selon les formules en vigueur.

Dans un communiqué publié lundi, le ministère a indiqué qu’il poursuivra ses initiatives envers les partenaires sociaux, estimant que la coopération et le dialogue sérieux, responsable, fructueux et soucieux de l’intérêt public est un moyen essentiel de promouvoir les conditions du département et de ses cadres.

Dans le cadre de son engagement initial en faveur de l’adoption du dialogue et de la coopération avec ces partenaires, et de la mise en œuvre de l’accord du 25 avril 2019, le ministère a invité les syndicats les plus représentatifs aux réunions du dialogue social sectoriel de février 2020, mais n’a reçu aucune réponse de la part des concernés, précise le communiqué.

Le ministère a de nouveau pris l’initiative d’inviter les différents syndicats représentatifs et associations actives du secteur au dialogue au cours du mois de juin 2020, en vue de consacrer une réunion aux syndicats et une deuxième aux associations, a ajouté la même source.

Seul un syndicat a répondu à l’invitation et tenu une réunion avec le ministère qui a exposé les différents efforts qu’il déploie en vue d’améliorer les conditions de travail en son sein et de soutenir les services de l’association des œuvres sociales et d’autres associations.

La réunion, qui s’est déroulée dans un climat positif, a été l’occasion de prendre connaissance des revendications du syndicat et d’écouter ses suggestions concernant la promotion de la situation des fonctionnaires du ministère, a rapporté la même source.

Le ministère a veillé, en fonction des moyens disponibles, à promouvoir les conditions administratives, professionnelles et sociales de ses différents cadres en reconnaissance des efforts et des rôles importants qu’ils jouent au service du pays et des citoyens. Cette promotion s’est concrétisée à travers la généralisation des indemnités de mobilité, tout en obligeant les ordonnateurs à respecter les critères et normes de leur octroi, l’accélération du processus de promotion sur la base de critères objectifs et transparents agrées par les représentants de la direction et des fonctionnaires, outre le transport du personnel au niveau central dans la perspective d’en élargir le bénéfice au profit du reste des fonctionnaires, poursuit le communiqué.

Le ministère a permis aux différentes directions régionales et provinciales, à l’instar des services centraux, d’utiliser une plateforme électronique visant à faciliter la tenue de réunions à distance, précise la source, ajoutant que le soutien financier annuel alloué à l’association des œuvres sociales est passé de 500.000 dirhams en 2017 à 1.7 million de dirhams en 2020, lui permettant ainsi d’améliorer les services sociaux au profit des fonctionnaires, en plus d’une indemnité accordée à l’ensemble des fonctionnaires, toutes catégories confondues, à l’occasion de l’Aïd Al-Adha.

De même source, on relève que la question de l’amélioration des conditions de travail du personnel fait l’objet d’une attention particulière de la part du ministère, notamment pour l’organe chargé de l’inspection du travail qui veille au respect de l’application de la législation du travail et de l’amélioration des relations professionnelles.

Dans le cadre de la volonté permanente du ministère d’améliorer l’action de cet organe en terme d’efficience et d’efficacité et de renforcer son personnel, le communiqué souligne que 90 nouveaux postes ont été programmés au cours des années 2019 et 2020 lesquels se déclinent à travers l’emploi de 22 inspecteurs au titre de l’année 2019, de 40 nouveaux postes prévus en 2020, et de l’emploi de 28 nouveaux agents dont le statut sera modifié à l’issue d’une période de formation, passant ainsi d’administrateur à inspecteur du travail, notant par ailleurs que le département est en contact permanent avec les services du ministère de l’économie et des Finances pour accélérer la régularisation financière de leurs dossiers.

Et d’ajouter que dans le cadre de la modernisation de l’administration, de l’amélioration de sa gouvernance, et du développement de ses compétences et de son efficacité, et de par l’engagement du ministère dans l’accompagnement de l’administration numérique visant à améliorer les services publics au profit des usagers, conformément aux Hautes directives royales, et en réponse aux demandes expresses exprimées par les composantes de l’inspection du travail, le ministère a œuvré pour la mise en place d’un système d’information «choughl.com» suivant une approche participative et un effort collectif des services centraux et des directions régionales et provinciales.

Ce système d’information intégré permet d’encadrer les interventions et activités menées par cet organisme dans le but de simplifier la mission des agents de l’inspection du travail et permettre l’évaluation de leur action au niveau local, régional et central conformément à des indicateurs objectifs, précise le communiqué, indiquant que le ministère s’emploie à fournir des tablettes numériques à tous ses inspecteurs afin de les initier à l’utilisation de ce nouveau système d’information.

Par ailleurs, le ministère salue les efforts de tous ses cadres qui ont efficacement participé aux efforts nationaux pour endiguer la pandémie du coronavirus, en particulier la contribution des agents de l’inspection de travail, exhortant à poursuivre l’adhésion en toute citoyenneté au niveau des différents chantiers, afin d’assurer le bon fonctionnement du service public, conclut le communiqué.

Related posts

*

*

Top