Entrée en vigueur de la charte de déontologie du journalisme

Le Conseil national de la presse (CNP), mis en place il y a une année, vient de rendre publique la Charte déontologique du journalisme. C’est la première action, en profondeur, accomplie. Un communiqué de cette instance annonce l’entrée en vigueur de cette Charte, depuis mardi dernier et sa publication sur le site électronique du Secrétariat général du gouvernement.

Le texte est ainsi présenté comme le «fruit d’une accumulation nationale de contributions d’organismes professionnels marocains de journalisme et des médias» mais aussi «de diverses expériences mondiales relatives au journalisme». Mais les initiateurs du document tablent plus sur une «autorégulation de la profession». Autrement dit, l’appel est lancé aux journalistes eux-mêmes pour être «partie et juge». Une sorte de « contrôle démocratique » par la profession elle-même.

Le CNP annonce aussi «l’organisation de campagnes de sensibilisation, de séminaires et colloques professionnels, de réunions avec les journalistes, éditeurs et divers acteurs du domaine du journalisme, des médias et de la communication». L’objectif en est de  «promouvoir l’engagement vis-à-vis de ces principes déontologiques et renforcer leur application au quotidien par les professionnels et au sein des différentes institutions opérant dans le secteur».

Le CNP exprime, à cette occasion, «sa volonté de coopérer» avec tous les milieux concernés «par les principes de cette charte déontologique».

Mais, il faudra le dire, la mission semble ardue mais pas impossible, face aux comportements immoraux et contraires à l’éthique et à la déontologie qui se sont installés depuis assez longtemps chez nous.

Mais avec l’institutionnalisation de ce document, l’espoir est émis pour que toutes les parties impliquées (CNP, FMEJ et SNPM) réhabilitent le métier de journaliste, face aux nombreuses critiques publiques, réelles.

Cela passe par un certain équilibre, à trouver, entre les normes contraignantes du droit et l’adhésion, consciente et irrévocable, de la profession à l’étique journalistique.

M.K.

 

***

La Charte de déontologie du journalisme est entrée en vigueur lundi, suite à sa publication sur le site électronique du Secrétariat général du gouvernement, conformément aux dispositions de la loi n°90.13 portant création du Conseil national de la presse (CNP).

Cette charte déontologique constitue la pierre angulaire de l’autorégulation de la profession, souligne le CNP dans un communiqué, en relevant que ce document est le fruit d’une accumulation nationale de contributions d’organismes professionnels marocains de journalisme et des médias.

Le texte de loi approuvé par le Conseil s’est inspiré de diverses expériences mondiales relatives au journalisme, ainsi que des développements récents en matière d’élaboration de chartes déontologiques et ce, à la lumière des mutations que connait le secteur des technologies de la communication, ajoute le Conseil.

Le CNP, poursuit la même source, œuvrera, dans le cadre de son plan d’action, à la mise en oeuvre des dispositions de cette charte à travers l’organisation de campagnes de sensibilisation, de séminaires et colloques professionnels, de réunions avec les journalistes, éditeurs et divers acteurs du domaine du journalisme, des médias et de la communication, afin de promouvoir l’engagement vis-à-vis de ces principes déontologiques et renforcer leur application au quotidien par les professionnels et au sein des différentes institutions opérant dans le secteur.

Dans ce sillage, et en vue d’atteindre ses objectifs, le Conseil souligne sa volonté de coopérer avec les organisations professionnelles, les établissements éducatifs et académiques, en particulier ceux spécialisés dans la formation journalistique et médiatique, ainsi qu’avec les organismes nationaux et les associations de la société civile concernées par les principes de cette charte déontologique.

Related posts

*

*

Top