Finance participative: Première émission des Sukuks Ijara

L’écosystème de la finance participative semble être sur de bons rails. Les premiers sukuks souverains sont arrivés sur le marché vendredi dernier. L’Etat a émis des sukuks Ijara d’un montant de 1 milliard de dirhams et d’une maturité de 5 ans qui va permettre aux banques participatives de financer les besoins de leurs clientèles et de gérer les problèmes de liquidités et de financement des placements sur le marché local.

Comme annoncé par le Wali de Bank Al Maghrib lors de la dernière réunion du Conseil de la banque, l’émission des sukuks souverains en monnaie locale a vu le jour le vendredi 5 octobre.  Cette première émission sera suivie d’autres émissions de sukuks en dirhams qui s’inscrivent dans le cadre du programme de l’Etat qui veut émettre à terme des sukuks d’un montant de 10 milliards de dirhams. La mise sur le marché des premiers sukuks servira de référence pour les banques participatives pour leur permettre d’émettre leurs propres sukuks et financer leurs investissements.

Cette première émission dont le rendement s’élève à 2,66%. Les sukuks Ijara sont considérés comme un droit d’usufruit constitué sur des actifs immobiliers propriété de l’Etat. Ainsi, le fonds de titrisation à cet effet loue ces biens immobiliers pour une durée allant jusqu’à cinq ans. Les loyers encaissés durant une année seront répartis sur les porteurs des certificats sukuks Ijara.

Seuls les investisseurs résidant profiteront de cette première émission de sukuks. Il s’agit des banques participatives, des compagnies d’assurance, des banques conventionnelles et des caisses de retraite et les OPCVM. Selon l’argentier du Royaume, les demandes de souscriptions ont été servies à hauteur de 28%, soit un taux de souscription de 3,6%.

Toutefois, la vente reste soumise à certaines conditions dont notamment la durée du contrat (cinq ans). Les loyers sont payés annuellement et couvriront le paiement des frais de gestion, de distribution et d’amortissement.

Il faut rappeler que l’émission des sukuks sera suivie prochainement du lancement du produit d’Al WakalabilIstitmar qui permettra  aux banques participatives (mowakil)  de contracter des crédits chez les banques conventionnelles (wakil) selon les conditions arrêtées et validées par la Banque centrale et le Conseil supérieur des Oulémas.  La mise sur le marché de ce produit est prévue au cours du mois de février ou de mars 2019. Al WakalabilIstitmar permettra à la banque participative de gérer sa trésorerie et de refinancer ses activités. Les fonds accordés par le Wakil à lmowakil seront soumis à un taux de rendement espéré fixé dans le contrat selon une périodicité convenue non garantie.  Le contrat prévoit une commission fixée à l’avance quel que soit le rendement.

Fairouz El Mouden

Related posts

*

*

Top